Dépêches

Jovenel Moïse met sur pied le haut État-major des Forces armées d’Haïti


mercredi 14 mars 2018

P-au-P, 14 mars 2018 [AlterPresse] --- Le gouvernement a procédé à la mise en place du haut État-major des Forces armées d’Haïti (Fad’h), officiellement remobilisées le 18 novembre 2017.

Le président Jovenel Moïse a nommé 6 personnes devant constituer ce haut État-major des Fad’h, indique le Ministère de la défense, dans un communiqué du mardi 13 mars 2018 et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Cette nomination a été effectuée conformément aux engagements matérialisés dans les 2 arrêtés du 16 et 17 novembre 2017, portant respectivement sur le rétablissement des forces armées d’Haïti et la nomination du commandant en chef intérimaire, rappelle-t-il.

Sadrac Saintil qui occupait la fonction de général de Brigade des forces armées d’Haïti est nommé au poste de chef d’Etat-major général.

Les colonels Jonas Jean, Jean-Robert Gabriel, Derby Guerrier, Joseph Jacques Thomas et Fontaine Beaubien sont nommés, respectivement, aux postes d’Inspecteur général, d’assistant chef d’Etat - major G1/ G3, d’assistant chef d’Etat - Major G2 / G4, de secrétaire de l’Etat - major général et membre de l’Etat - major personnel du commandant en chef.

Le 15 novembre 2017, Jovenel Moïse avait pris un arrêté présidentiel, mettant en place un commandement intérimaire pour les Fad’h.

Ce commandement, ayant à sa tête un ancien officier, Jodel Lesage, nommé « lieutenant-général » par Jovenel Moïse, était chargé de conduire les travaux, liés au rétablissement, à l’organisation et au fonctionnement de la nouvelle armée.

Un premier défilé de l’armée a été effectué le samedi 18 novembre 2017, au Cap-Haitien, à l’occasion du 214e anniversaire de la Bataille de Vertières.

Plusieurs organisations ont exprimé de vives appréhensions, face à la remobilisation officielle des Fad’h, sans aucun cadre légal.

Des organisations sociales et de droits humains, ont dénoncé une éventuelle mobilisation d’un groupe de pression armé, au service du pouvoir en place. [bd emb gp apr 14/03/2018 09 :00]