A travers Haiti

Haïti-Rép. Dom. : Des ressortissants haïtiens fuient Pedernales, sous la menace de représailles de Dominicains

Assassinat d’un couple dominicain, le lundi 12 mars 2018
mardi 13 mars 2018

Anse-à-Pitres (Haïti), 13 mars 2018 [AlterPresse] --- Des dizaines de ressortissantes et ressortissants haïtiens auraient commencé à quitter la province de Pedernales (Républicaine Dominicaine, sur la frontière commune avec Anse-à-Pitres / Sud-Est d’Haïti), après un ultimatum lancé par un groupe de Dominicains, leur demandant de quitter la ville à compter de ce mardi 13 mars 2018.

En cause : le meurtre d’un couple dominicain, le lundi 12 mars 2018, à Pedernales.

Cette information est rapportée par le journal dominicain Listin Diario, dans un article consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

Des Dominicains en colère ont donné comme ultimatum un délai de 24 heures à toutes les Haïtiennes et à tous les Haïtiens pour laisser la zone.

Les migrantes et migrants haïtiens ont été menacés de violentes représailles par ces Dominicains, au cas où ils décideraient de rester à Pedernales.

A l’expiration de l’ultimatum, ce mardi 13 mars 2018, des ressortissantes et ressortissants d’Haïti, avec de petits enfants et des effets sous les bras, sont partis en plus grand nombre à la frontière commune entre les deux pays.

La veille, le lundi 12 mars 2018, ils avaient commencé à retourner sur le territoire national d’Haïti, fait savoir le journal dominicain Listin Diario.

Plusieurs ressortissants Haïtiens seraient soupçonnés d’implication dans la mort de ces deux personnes, dénoncée par des Dominicains qui réclament justice.

Des dispositions auraient été prises, du côté dominicain, pour empêcher des actes de représailles à Pederdales, selon des informations véhiculées dans les médias. [emb rc apr 13/03/2018 12:20]