Dépêches

Haïti-Politique : Le parti Akao plaide en faveur de véritables projets nationaux


mardi 13 mars 2018

P-au-P, 13 mars 2018 [AlterPresse] --- Le parti politique Aksyon pou konstwi yon Ayiti òganize (Akao) appelle à la mise en œuvre de véritables projets nationaux « reposant sur notre histoire de luttes ».

A l’occasion de son 9e anniversaire (le 10 mars 2018), Akao souhaite la reconstruction d’un projet politique et économique inclusif et « participatif », principalement à travers les mouvements sociaux, dans un message en date du 10 mars 2018, transmis à l’agence en ligne AlterPresse.

Selon lui, les forces sociales doivent « remettre en cause l’actuel modèle politique et rejeter les pratiques économiques affairistes pour défendre un projet de relèvement économique national fondé sur la lutte contre les inégalités structurelles, causes de la pauvreté ».

Plusieurs projets, comme celui de la « Caravane du changement » (infrastructures agricoles) entrepris sous la présidence de Jovenel Moïse sur fond de controverses et d’opacité, continuent d’être l’objet de critiques de la part de plusieurs organisations.

Contre les préjugés bureaucratiques, Akao exhorte l’Etat à revenir au simple fait de la participation permettant de contrôler, dès leur élaboration, les politiques publiques et les projets législatifs qui les soutiennent.

Il invite la population haïtienne à s’engager dans la lutte pour forger un autre futur.

« Les conditions de vie de la population ne cessent pas de dégrader, cependant les régimes politiques des dernières décennies changent de visages sans changer d’opinion politique ni d’orientation économique », constate-t-il.

Le parti critique la gestion politique du gouvernement en place qui s’inscrit dans le prolongement de celle des gouvernements antérieurs.

Il n’a pas de ligne destinée à revitaliser l’économie haïtienne par la mise en place de conditions optimales susceptibles de favoriser des investissements stratégiques, fustige-t-il.

Le budget controversé de l’exercice fiscal 2017-2018 au service d’un clan a consacré une augmentation substantielle des prévisions de dépenses sans pour autant dégager aucune perspective d’amélioration des conditions de vie de la population haïtienne, poursuit-il.

Par ailleurs, Akao croit qu’il faut sortir de l’obscurantisme par une laïcisation des espaces publics, libérer les esprits de l’influence desséchante des sectes religieuses et développer une masse critique. [la emb gp apr 13/03/2018 10 :15]