Dépêches

Haïti-Politique : Le sénateur Nènèl Cassy continue de réclamer justice pour Robenson François, assassiné


lundi 12 mars 2018

P-au-P, 12 mars 2018 [AlterPresse] --- Le sénateur Nènèl Cassy appelle les autorités à traduire en justice les présumés assassins du jeune Robenson François (16 ans), tué par balle, le jeudi 15 février 2018, à Miragôane (département des Nippes), dans une interview accordée à l’agence en ligne AlterPresse.

Les funérailles de la victime, chantées le samedi 10 mars 2018, ont débouché sur des affrontements entre des manifestants qui réclamaient justice pour le défunt et des forces de l’ordre.

Ce mouvement de protestation enclenché par des proches de la victime a fait 5 blessés dont 4 agents de l’Unité départementale de maintien de l’ordre (Udmo) et un journaliste de Radio « Timoun », Bastien Donassaint.

« Tout le monde connait les personnes qui circulent dans la ville avec des armes, en toute légitimité. Elles ont la bénédiction du pouvoir en place, dénonce Cassy, appelant la justice à faire son travail.

Des actes de banditisme, perpétrés le jeudi 15 février 2018, à Carrefour Desruisseaux (Miragoâne), avaient fait un mort (Robenson François) et deux blessés par balles.

Une des victimes, Léonicka Marie Yaley Jean-Philippe, est la fille de Amatas Jean-Philippe, un militant politique proche du sénateur Cassy.

Cette attaque faisait suite aux dénonciations, faites par Jean-Philippe, pendant les 3 jours du carnaval de Miragoâne, de la corruption liée au dossier de dilapidation de plusieurs milliards de dollars des fonds PetroCaribe, impliquant, entre autres, plusieurs anciens hauts fonctionnaires. [bd emb gp apr 12/03/2018 14 :25]