Perspectives

Haïti-Décès : Gérald Mathurin, un symbole d’engagement


lundi 5 mars 2018

Actualisation : 06/03/2018 à 00:30

P-au-P, 5 mars 2018 [AlterPresse] --- L’ingénieur-agronome Gérald Mathurin, ancien ministre de l’agriculture durant la présidence de René Préval, décédé le samedi 3 mars, à l’âge de 64 ans, des suites d’un AVC, représentait un symbole d’engagement.

Plusieurs personnalités l’ayant côtoyé ont témoigné leur admiration à l’endroit du défunt et ont fait part de leur tristesse, dans des interviews accordées à l’agence en ligne AlterPresse.

En plus de porter un discours alternatif, le dirigeant de la Coordination régionale des organisations du Sud-Est (Cros) était un symbole pour le département du Sud-Est, exprime la coordonnatrice de la Solidarite fanm ayisyèn (Sofa), Sabine Lamour.

« La mort de Gérald Mathurin est un coup dur pour la ville de Jacmel et le département du Sud-est en général. Mathurin luttait contre tout ce qui était mauvais dans la société haïtienne », dit-elle.

Son discours était centré sur l’accompagnement des jeunes, des paysannes et paysans et des groupes défavorisés du département, fait-elle valoir soulignant combien Mathurin incitait à construire une alternative politique.

(Vidéo archive où Gérald Mathurin, à la tête d’une grande manifestation à Port-au-Prince, le 11 janvier 2012, appelle les autorités à défendre les intérêts d’Haïti face aux étrangers)

Pour sa part, le député de Thiotte (département du Sud-Est), Vikerson Garnier, campe Mathurin comme un militant authentique qui luttait en faveur des intérêts de toutes les couches sociales.

Le dirigeant de Cros a mis sur pied au sein de cette structure des filières permettant de créer des richesses et de structurer des organisations.

« Cros a perdu une tête pensante. Nous allons continuer à suivre les idéaux de Mathurin qui demeure vivant parmi nous », affirme David Lamour, membre de l’assemblée des délégués de Cros.

Dans une note de presse en date du 3 mars 2017, l’Organisation du peuple en lutte (Opl), dont la Cros est un allié, dit apprendre avec « une profonde tristesse » le décès de « ce modèle de conviction du paysage politique haïtien ».

Mathurin s’est toujours illustré par son engagement en faveur du développement du pays au service de la majorité souffrante.

Ceci s’explique, selon l’Opl, par sa proximité des milieux défavorisés, son travail d’encadrement des paysans, son combat pour l’émergence des jeunes et l’émancipation des femmes et sa méfiance vis-à-vis du capitalisme et de l’impérialisme ».

Il avait également la conviction qu’ « un autre État plus juste, plus équitable est possible », rappelle l’Opl qui dit s’engager à faire vivre les idées de Mathurin.

Toujours selon l’Opl, son passage à la tête de l’Organisation de développement de la vallée de l’Artibonite (Odva) , son passage à Jérémie dans le cadre du projet dénommé Développement rural intégré de Jérémie ( Drijer), sa gestion de Cros, s’inscrivent dans le cadre de son combat pour le triomphe de la justice sociale , l’égalité politique, la fin de la corruption et l’implantation de bases pour une démocratie participative et inclusive.

La mort de Mathurin constitue une vraie perte pour Jacmel, pour le Sud’Est, pour le monde du savoir, a déclaré, sur son compte twitter, le sénateur du Sud-est Joseph Lambert, président du sénat et ancien adversaire politique de Gérald Mathurin. Il se dit profondément touché par ce deuil.

Les funérailles de l’ancien ministre Mathurin auront lieu dimanche 11 mars à Jacmel. La veille, une cérémonie d’hommage sera organisée à Port-au-Prince. [la emb gp apr 05/03/2018 15 :10]