Dépêches

Haïti : Décès de l’ancien ministre Gérald Mathurin, l’Opl dévastée


dimanche 4 mars 2018

P-au-P., 03 mars 2018 [AlterPresse] --- L’ingénieur-agronome Gérald Mathurin, ancien ministre de l’agriculture durant la présidence de René Préval et dirigeant de la Coordination régionale des organisations du Sud-¬Est (Cros), est décédé le samedi 3 mars 2018, à l’âge de 64 ans, des suites d’un Accident vasculo-cérébral (Avc), a appris AlterPresse.

Hospitalisé le dimanche 25 février 2018, à Port-au-Prince, après une crise, Mathurin paraissait s’améliorer au milieu de la semaine, malgré le scepticisme de son médecin traitant, a confié son entourage.

Malade depuis quelque temps, l’ancien ministre avait pu globalement se remettre de plusieurs crises.

« C’est une nouvelle dévastatrice », a réagi l’ex sénateur Edgard Leblanc, dirigeant de l’Organisation du peuple en lutte (Opl) et ancien président de l’assemblée nationale.

« Je ne voulais pas croire », a-t-il poursuivi, ajoutant que « tout le monde souhaitait l’amélioration de sa santé ».

La Cros, mouvement conduit par Gérald Mathurin, était « un des principaux alliés de l’Opl depuis 2009 », a précisé Edgard Leblanc.

A deux reprises, en 2015 et 2016, Mathurin s’était porté candidat au sénat de l’Opl pour le Sud-Est, et sa candidature a été rejetée par les Conseils électoraux de ces deux périodes pour absence de décharge de sa gestion comme ministre.

Suivant des informations, la documentation partielle ou totale concernant la gestion de Mathurin en tant qu’ancien ministre ne serait pas disponible, suite aux dommages causés au local du ministère de l’agriculture, lors du tremblement de terre de 2010. Il est question également d’un incendie qui aurait affecté le même ministère.

« Malheureusement Gérald Mathurin n’a pu avoir un leadership politique, à cause de cette question de décharge », regrette Leblanc.

(Voir cette vidéo d’une marche en 2011 à Jacmel, où G. Mathurin s’exprime)

Gérald Mathurin, a été ministre de l’agriculture durant 7 mois, du 6 mars 1996 au 25 octobre 1997. Comme quelques autres ministres, Il a démissionné et est parti avec le premier ministre Rosny Smarth, de l’Opl, suite à une crise au niveau du bloc au pouvoir.

Gérald Mathurin fut « une voix au conseil des ministres », se rappelle Edgard Leblanc.

Au niveau de la société civile, il a conduit beaucoup de combats, particulièrement pour la mise en place des collectivités territoriales.

Le mouvement auquel il appartenait, la Cros, fait partie de la plateforme “Je nan Je” (Les yeux dans les yeux), une alliance d’organisations paysannes de plusieurs régions du pays. [gp apr 03/03/2018 20 :00]