Dépêches

Caricom : L’Assemblée des peuples des Caraïbes sceptique sur des retombées économiques pour Haïti


mardi 27 février 2018

P-au-P, 26 févr. 2018 [AlterPresse] --- La 29e réunion inter-session de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté des Caraïbes (Caricom) aura de faibles retombées économiques pour Haïti, anticipe l’Assemblée des peuples des Caraïbes (Apc).

Cet événemen, qui se tient les lundi 26 et mardi 27 février 2018, à Port-au-Prince, n’aura pas de grandes retombées économiques pour Haïti parce que le gouvernement haïtien n’a pas suffisamment travaillé à sa préparation.

Cette position a été exprimée par le responsable du comité exécutif régional de l’Apc, l’économiste Camille Charlmers, lors d’une conférence de presse, ce lundi 26 février 2018, et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Avant la réalisation d’une telle rencontre, des pourparlers devraient être engagés avec tous les producteurs agricoles, les paysannes et paysans, les commerçantes et commerçants grossistes haitiens, entre autres, pour pouvoir bénéficier de leurs expériences, en vue de mieux négocier avec les partenaires étrangers, affirme-t-il.

Il déplore le fait que le gouvernement n’a pas su définir une stratégie nationale pour l’organisation de cet événement.

Une telle activité demande une réflexion approfondie, un projet et une vision d’ensemble construite avec la population.

L’absence d’une volonté politique pour changer les conditions de vie de la population pousserait le gouvernement à faire fi des consultations avec la société civile et les organisations sociales, avance, de son coté, le coordonnateur du Collectif Défenseurs Plus, Antonal Mortimé.

S’exprimant lors de la même conférence, Mortimé critique une absence de transparence et de communication au niveau de la Caricom.

Le Créole haïtien doit devenir la langue officielle de la Caricom pour une intégration bénéfique et avantageuse d’Haïti dans la région, souhaite, pour sa part, Franck Sylvain de l’Apc.

La gestion des désastres, les changements climatiques, la sécurité au niveau des Caraïbes, les problèmes de télécommunications et le tourisme dans la région, entre autres, seront débattus à la 29e réunion de la Caricom qui réunit quinze États membres, trois membres associés et quelques pays observateurs. [bd emb gp apr 26/02/2018 16 :00]