Dépêches

Caricom : La lutte contre les changements climatiques, cruciale pour Haïti, selon Jovenel Moïse


mardi 27 février 2018

P-au-P, 26 févr. 2018 [AlterPresse] --- La lutte contre les changements climatiques sera cruciale pendant les prochaines années pour Haïti, déclare le président Jovenel Moïse, lors de son discours, ce lundi 26 février 2018, à la 29e réunion de la Communauté des Caraïbes (Caricom), constate l’agence en ligne AlterPresse.

Cet événement constitue un signal fort lancé en matière de leadership et de repositionnement d’Haïti dans la région, souligne le chef de l’État qui a fait le point sur les problèmes liés aux changements climatiques dans les Caraïbes.

Haïti assume la présidence de la Caricom dans un contexte très spécial où la région a connu un nombre élevé de phénomènes atmosphériques extrêmes provoqués par le réchauffement climatique, avance-t-il.

Les experts soutiennent également que la fréquence de tels phénomènes tend à augmenter.

Cette situation causera également des pertes et dommages pouvant ralentir sérieusement le développement socio-économique des pays de la région.

Moïse encourage à maintenir le momentum de l’accord de Paris sur le climat (adopté le décembre 2015) ainsi que l’impulsion pour une nouvelle dynamique plus favorable à la lutte contre les changements climatiques.

L’une des options pour contrecarrer les conséquences néfastes de ces événements adverses consiste à renforcer les mécanismes de financement existants en rapport aux risques de catastrophes, affirme Moïse.

Il estime qu’ « il est grand temps pour nous, leaders régionaux, d’entamer la réflexion sur un véritable système répondant aux besoins des pays victimes des catastrophes naturelles ».

Ces dernières années, Haiti a été affectée, à plusieurs reprises, par plusieurs phénomènes naturels causant de grands dommages.

Le passage de l’ouragan Matthew sur Haïti avait fait plus d’une centaine de morts et de nombreux dégâts, estimés, selon le gouvernement haïtien, à 1.9 milliards de dollars (Ndlr : US $ 1.00 = 66.00 gourdes ; 1 euro = 86.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui).

Une conférence internationale sur le renforcement des mécanismes de résilience aux effets du changement climatique et la gestion des catastrophes naturelles dans les Caraïbes est prévue dans les prochains mois.

Dans son discours, le premier ministre de la grenade Keith Mitchell a tenu à rappeler la vulnérabilité des petits États face aux désastres.

Une coalition a été lancée, en décembre 2017, à Paris (France) avec pour objectif de mettre rapidement en œuvre un plan d’investissement de 8 milliards de dollars pour aider la région à mieux faire face au bouleversement climatique, rappelle-t-il.

De son côté, le secrétaire général de la Caricom, Irwin Laroque, appelle les acteurs à travailler ensemble pour créer une communauté plus résiliente au changement climatique.

« Le changement climatique est une menace et provoque des effets psychologiques et traumatisants. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés face aux changements climatiques », dit-il.

Le premier ministre Jack Guy Lafontant et le ministre des affaires étrangères, Antonio Rodrigue, les président du sénat et de la chambre des députés, respectivement, Joseph Lambert et Gary Bodeau, ont pris part, entre autres, à la 29e réunion inter-session de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Caricom, qui se déroule les lundi 26 et mardi 27 février 2018 à Port-au-Prince. [la emb gp apr 26/02/2018 15:00]