Espace Femmes

La Chambre de commerce des femmes entrepreneures d’Haïti se solidarise avec les victimes du drame du marché Hyppolite

Deuxième incendie dans un marché à Port-au-Prince
lundi 19 février 2018

P-au-P, 19 févr. 2018 [AlterPresse] --- La Chambre de commerce des femmes entrepreneures d’Haïti (Ccfeh) apporte sa solidarité aux victimes de l’incendie du marché Hyppolite survenu dans la soirée du 12 au 13 février 2018, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Moins d’une semaine après le sinistre du marché Hyppolite, un autre incendie a ravagé, le dimanche 18 février 2018, un marché situé près du port de la capitale, Port-au-Prince.

La Ccfeh appelle les citoyens, décideurs, acteurs de la société civile et institutions financières à adresser aux victimes de l’incendie du marché Hyppolite une réponse à la hauteur des pertes, des dommages subis, et proportionnellement à ce qu’elles représentent dans la vie socio-économique du pays.

Elle dit s’attendre à ce que l’administration du président Jovenel Moise adresse ce nouveau défi dans toute son acuité.

L’enquête diligentée pour établir la lumière sur ce drame doit être menée à bout, afin de fixer les responsabilités de tous ceux et/ou celles qui y sont impliqués (es), souhaite-t-elle.

Elle invite les autorités concernées « à faire preuve de leadership pour que les principaux marchés du pays puissent être dotés d’un système capable de faire face aux incendies ».

Elle les encourage à mener régulièrement des simulations selon un protocole défini de manière participative.

Les compagnies d’assurance sont appelées à proposer des solutions innovantes en vue d’assurer les biens de cette catégorie vulnérable.

La Fondation Digicel a financé les travaux de reconstruction du marché en fer, affecté lors du tremblement de terre du mardi 12 janvier 2010, à hauteur de 18 millions de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 66.00 gourdes ; 1 euro = 86.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui).

Le marché en fer a été construit, dans un premier temps, dans les années 1890, à l’initiative du président Florvil Hyppolite (17 octobre 1889 – 24 mars 1896). [emb gp apr 19/02/2018 11 : 15]

Photo : Nancy Roc