A travers Haiti

Haïti-Violence : Un mort et deux blessés par balles à Miragoâne, le sénateur Nènèl Cassy dénonce des motivations politiques


vendredi 16 février 2018

Miragoane (Haïti), 16 févr. 2018 [AlterPresse] --- Le sénateur des Nippes (une partie du Sud-Ouest d’Haïti), Nènèl Cassy, condamne les actes de banditisme à visée supposément politique, perpétrés, le jeudi 15 février 2018, à Miragoâne, et qui ont fait un mort et deux blessés par balles.

Lors de ces actes, commis à Carrefour Desruisseaux, un jeune garçon de 16 ans, Robenson François, a été tué par balles, alors qu’un autre jeune homme, Fritzner Désilus, et une fillette de 6 ans, Léonicka Marie Yaley Jean-Philippe, ont été grièvement blessés.

Ces derniers reçoivent des soins à l’hôpital public SainteThérèse de Miragoane.

Une des victimes, Léonicka Marie Yaley Jean-Philippe, est la fille de Amatas Jean-Philippe, un militant politique engagé dans le combat contre la corruption et proche du sénateur Cassy.

Cette attaque fait suite aux dénonciations, faites par Amatas Jean-Philippe, pendant les 3 jours du carnaval de Miragoâne, contre la corruption liée au dossier de dilapidation de plusieurs milliards de dollars des fonds PetroCaribe, impliquant, entre autres, plusieurs anciens hauts fonctionnaires de l’Etat.

"Ce qui vient de se passer est un acte de lâcheté, barbare, criminel et politique", avance le sénateur Nènèl Cassy, dans une déclaration dont a pris connaissance AlterPresse.

Il parle d’un projet d’assassinat, qui serait mis en œuvre par les sbires du Parti haïtien tèt kale (Phtk), un groupe de bandits notoires qui opèreraient librement sous les regards complices de la police de Miragoâne, en se livrant à des activités de vol, viol et d’assassinats.

Il en profite pour dénoncer la passivité de la Police nationale d’Haïti (Pnh), dont le commandant en chef Michel-Ange Gédéon, aurait, dit-il, perdu le contrôle.

Ces persécutions criminelles s’inscriveraient dans un projet d’anéantissement de l’opposition et ses porte-étendards.

Le sénateur indique qu’il compte prendre toutes les mesures nécessaires, pour aider ses partisans à se défendre, tout en appelant à traquer et jeter en prison les bandits dans le plus bref délai. [la emb gp apr 16/02/2018 13 :00]