Dépêches

Haïti-États-Unis : Une marche, le 22 janvier 2018, contre les propos racistes de Donald Trump


mardi 16 janvier 2018

P-au-P, 15 janv. 2018 [AlterPresse] --- Des secteurs politiques annoncent une marche en faveur de la dignité nationale, le lundi 22 janvier 2018, pour dénoncer les propos racistes du président américain Donald Trump, qualifiant Haïti, le Salvador et les pays d’Afrique de « trous de merde », lors d’une réunion la semaine dernière sur l’immigration.

Un contenu patriotique et citoyen sera donné à cette marche qui aura une portée internationale, ont précisé les organisateurs dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

La marche du 22 janvier « sera patriotique, pacifique, citoyenne et non partisane », rappellent-ils.

Ils invitent tous les autres secteurs de la vie nationale, sans distinction aucune, à venir marcher avec l’opposition démocratique pour « dénoncer et rejeter les propos racistes de Donald Trump à l’endroit des peuples haïtien, africains et des noirs en général.

Ce serait l’occasion de rappeler, disent-ils, « à ce président inculte, que nous sommes un peuple leader qui a conquis son indépendance au tout début du 19e siècle en 1804 en battant les troupes de Napoléon ».

« Nous marcherons pour dire à Trump que sa déclaration n’affecte que sa personne et le crachat qu’il a lancé est retombé sur son propre visage, nous marcherons pour apprendre à Donald Trump que nous sommes ce peuple qui a donné à la liberté sa vraie dimension, sa dimension universelle ».

La marche qui partira de Bel-Air, Saint-Jean Bosco et de la place Dessalines (des points de rencontre au centre-ville) passera, entre autres, par Carrefour Péan, Carrefour de l’Aéroport au niveau de Delmas pour prendre fin devant l’ambassade américaine à Tabarre (périphérie nord de la capitale).

A Times Square, à New York, États-Unis d’Amérique, un rassemblement a réuni, dans l’après-midi du lundi 15 janvier 2018, des centaines d’Haïtiens et Américains, dont des hommes politiques, en vue de dénoncer les propos racistes du président américain.

Une manifestation a également eu lieu, le même jour, au sud de la Floride, notamment sur un pont reliant Palm Beach à West Palm Beach, pour réclamer des excuses publiques de Trump. [bd emb gp apr 16/01/2018 10 :55]