Dépêches

Haïti-Séisme : Offrande florale, des pouvoirs de l’Etat, en mémoire des victimes du 12 janvier 2010


vendredi 12 janvier 2018

P-au-P, 12 janv. 2018 [AlterPresse] --- Accompagné du premier ministre Jack Guy Lafontant et des membres de son gouvernement, Jovenel Moïse a déposé, ce vendredi 12 janvier 2018, une gerbe de fleurs sur le site mémorial de Saint-Christophe (nord de la capitale), à l’occasion du 8e anniversaire du séisme du 12 janvier 2010, a constaté l’agence en ligne AlterPresse.

Ont pris part à la cérémonie les présidents du Sénat et de la chambre des députés, respectivement, Joseph Lambert et Gary Bodeau, ainsi que le chef de l’État-major des Forces armées d’Haïti (Fad’h), Jodel Lessage, entre autres.

Des dizaines de personnes avec pancartes en main sont également venues témoigner leurs sympathies aux victimes du tremblement de terre, près du site du morne dénommé Saint-Christophe, dans la zone de Titanyen, non-loin de la municipalité de Cabaret.

« Nous avons besoin des écoles nationales, des hôpitaux communautaires et d’avoir l’accès à l’eau et l’électricité. Nous voulons que Canaan devienne commune », pouvait-on lire sur ces pancartes.

Le secrétaire exécutif de Konbit ayisyen pou lojman altènatif (Kayla), Reyneld Sanon, a critiqué la relocalisation des personnes déplacées (suite au séisme), dont la majorité vivent à Canaan, soit environ 250 à 300 mille personnes.

Dans le cadre du processus de relocalisation ayant suivi le séisme de 2010, vingt mille gourdes ont été octroyées à des familles déplacées dans les camps pour louer un logement.

Des travaux de construction de maisons sont en cours aux alentours du site symbolique de Saint-Christophe qui avait accueilli les dépouilles de plusieurs milliers de personnes, tuées dans le tremblement de terre.

Ce dernier avait occasionné la mort de 300 mille personnes et d’énormes dégâts matériels.

La date du 12 janvier a été consacrée « journée nationale de réflexion et de sensibilisation sur la vulnérabilité d’Haïti face aux risques et désastres », par arrêté présidentiel en date du 6 janvier 2017.

« Notre combat en faveur d’une Haïti plus résiliente constitue le plus bel hommage à ces victimes, exprime Jovenel Moïse sur son compte Twitter. [jep emb gp apr 12/01/2018 13 :30]