Dépêches

Haïti-Politique : Le parti au pouvoir et ses alliés maintiennent le leadership au sénat

Perspective presque similaire à la chambre des députés
mercredi 10 janvier 2018

P-au-P, 10 janv. 2018 [AlterPresse] --- Un nouveau bureau ayant à sa tête le sénateur du Sud-Est Joseph Lambert de Konbit nasyonal /Kona, allié du Parti haïtien tèt kale (Phtk), a été mis en place, ce mardi 9 janvier 2017, au sénat de la république.

Constitué essentiellement des sénateurs du Phtk et alliés, ce bureau est composé de Joseph Lambert (président), Pierre François Sildor (vice-président), Onondieu Louis (questeur), Dieupie Chérubin (1er secrétaire), Wilot Joseph (2e secrétaire).

Ce nouveau bureau avec un mandat d’un an a été mis sur pied après l’ouverture de la première session ordinaire de l’année législative 2018.

Élu président avec 28 voix sur 29, Joseph Lambert remplace à ce poste Youri Latortue. Il avait déjà occupé cette fonction au sénat en 2006, sous la présidence de Réné Garcia Préval.

Joint au téléphone par l’agence en ligne AlterPresse, le sénateur des Nippes Nènèl Cassy a fait savoir que l’opposition n’a pas eu de candidat lors de cette élection parce qu’elle a mesuré sa force au sénat.

Il dit souhaiter que le nouveau président du sénat Joseph Lambert fasse une démarcation entre la présidence du sénat et le Palais national.

Tout en invitant la population à être vigilante, il appelle l’opposition politique à une intensification des manifestations de rues au cours de l’année 2018.

Par ailleurs, la Chambre des députés est convoquée, ce mercredi 10 janvier 2018, pour procéder à la composition d’un nouveau bureau pour l’année 2018.

Le président sortant de la Chambre basse Cholzer Chancy, qui s’est porté candidat pour un autre mandat, s’est désisté. Il reste un candidat unique : le député de Delmas Gary Bodeau, informe le député de Thomazeau Price Cyprien, n’écartant pas la possibilité qu’il y ait d’autres candidats à la dernière heure.

Candidat au poste de vice-président, Cyprien dit espérer que la configuration du nouveau bureau reflète la tendance des six (6) blocs à la Chambre basse.

Il s’agit des blocs comme l’Alliance parlementaire pour Haïti (Aph) mené par le député Gary Bodeau , Groupe parlementaire pour la stabilité (Gps) présidé par Asthene Jean ; bloc Vérité /Opl, dirigé par Salem Raphael, le Groupe parlementaire à l’écoute du peuple ( Gpep), dirigé par Guerda Benjamin ; le Groupe parlementaires indépendants (Gpi) ayant à sa tête Antoine Rodon Bien-Aimé.

En 1990, Joseph Lambert a été investi la 45e législature comme député.

Sous la présidence de René Préval, il a été conduit au poste de président du Conseil d’administration départementale en 1996, lors de la première tentative d’organisation des élections indirectes prévues par la Constitution de 1987.

Le 11 mai 2006, Joseph Lambert, sous la bannière de son parti politique Konbit Sidès, est élu sénateur de la république.

Après la fin de son mandat en 2012, il était aux côtés de Michel Joseph Martelly à titre de conseiller spécial au Palais national.

En 2016, il intègre la course électorale puis remporte dès le premier tour, les élections sénatoriales du 20 novembre 2016. [la emb apr 10/01/2018 12 : 40]