Dépêches

1er janvier 2018 : 214e anniversaire de l’indépendance d’Haïti

Jovenel Moïse souhaite l’émergence socio-économique d’Haïti, d’ici 2030


mercredi 3 janvier 2018

P-au-P, 03 janv. 2018 [AlterPresse] --- Le président Jovenel Moïse dit travailler avec son gouvernement en vue de l’émergence économique et sociale d’Haïti, d’ici 2030, lors d’un discours prononcé aux Gonaïves (Artibonite, Nord), à l’occasion, le lundi 1er janvier 2018, du 214e anniversaire de la proclamation de l’Indépendance d’Haïti.

Il promet de réduire l’inégalité sociale et de travailler en faveur de la protection de l’environnement, entre autres.

« Le temps de la rupture est arrivé. Soyons toutes et tous les dignes filles et fils de 1804 et engageons-nous, inspirés et éduqués par le courage, la vision et la sagesse des ancêtres, à faire les sacrifices afin de contribuer au développement durable de la patrie commune et à la restauration de la citoyenneté haïtienne », affirme-t-il.

Il annonce également le lancement des États généraux sectoriels de la nation, après les consultations initiées auprès de tous les secteurs de la vie nationale au cours des trois derniers mois.

« Grâce à ces assises, les témoignages seront recueillis en vue de trouver le chemin critique, qui nous permettra d’arriver à la volonté de faire route ensemble », indique-t-il, appelant à l’élaboration de politiques publiques capables de favoriser la croissance et le développement.

« Faire route ensemble, pour une société, c’est apprendre à s’autolimiter pour se donner les moyens de contenir la démesure, les pulsions destructrices qui bouillonnent dans l’inconscient de toute communauté humaine ».

Il avance que « seule une croyance partagée permet de contenir les dérives populistes, démagogiques, tyranniques, qu’elles viennent du dehors ou du dedans ».

Il appelle à la participation de toutes et de tous pour pouvoir aider le pays à sortir de sa situation actuelle.

Depuis sa prise de fonctions comme président, le 7 février 2017, Jovenel Moïse multiplie des promesses.

La société haïtienne n’arrive toujours pas à surmonter diverses crises, qui la secouent, tant du point de vue économique, social que politique. La situation est caractérisée par la méfiance, alimentée, entre autres, par des décisions politiques unilatérales et non transparentes.

Plusieurs pays ont adressé leurs félicitations à Haïti, à l’occasion de la cérémonie de commémoration du 214e anniversaire de l’Indépendance d’Haïti, déroulée aux Gonaïves, en présence des présidents du sénat, de la chambre des députés et du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj), respectivement, Youri Latortue, Cholzer Chancy et Me Jules Cantave.

Étaient également présents, entre autres, le commandant en chef intérimaire des Forces armées d’Haïti, Jodel Lesage, le directeur général de la Police nationale d’Haïti (Pnh) Michel-Ange Gédéon, des représentants de la société civile, du clergé (catholique romain) et de différentes missions diplomatiques et consulaires en Haïti.

« Haïti a toujours été un exemple de principes libertaires, de revendications et d’égalité. La fermeté, la persévérance et le caractère révolutionnaire de son peuple sont des éléments historiques qui continuent d’être un modèle pour notre Amérique et pour le monde… », a exprimé le président du Venezuela, Nicolas Maduro, dans un message.

Pour sa part, la Communauté économique des Caraïbes (Caricom) a tenu à souligner combien l’histoire a prouvé que le succès de la révolution haïtienne s’est étendu au succès social et politique de la région ». [la emb gp apr 03/01/2018 12:50]