Dépêches

Haïti-Santé : Mise en garde contre la consommation de boissons alcoolisées à base de clairin, après des décès signalés


jeudi 28 décembre 2017

P-au-P, 28 déc. 2017 [AlterPresse] --- Les Ministères de la santé publique et de la population (Mspp) et du commerce et de l’industrie (Mci) exhortent la population à éviter de consommer des boissons alcoolisées à base de clairin.

Cet appel est lancé suite à une alerte de la Direction sanitaire du Plateau central, relative à des cas d’intoxication et de décès consécutifs à la consommation de clairin frelaté dans certaines communes frontalières (Los Cacaos, las Carrelas et Saltadère), font savoir les deux ministères.

Se disant fortement préoccupés par cette situation, ils indiquent que « des mesures ont été prises sur le terrain pour endiguer ce problème plutôt récurrent » avant qu’il ne s’étende à d’autres zones du pays.

Des équipes de surveillance épidémiologique ainsi que des officiers et inspecteurs sont mobilisées « afin de préserver l’Etat de santé de tout un chacun particulièrement en cette période délicate de fêtes de fin d’année ».

Les ministères de la santé et du commerce appellent les productrices et producteurs, les négociantes et négociants, les consommatrices et consommateurs de clairin à faire preuve de vigilance.

Du clairin frelaté a tué au moins 12 Dominicains, selon des chiffres officiels, publiés par le Ministère dominicain de la santé publique, rapporte un article du journal dominicain Listin Diario, consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

Entre novembre 2015 et mars 2016, du clairin frelaté avait fait plus d’une trentaine de décès à Port-au-Prince (Haiti) .

Début 2011, une douzaine de personnes ont trouvé la mort après avoir absorbé du clairin à base de méthanol dans la zone de Fond Baptiste, au nord de Port-au-Prince, alors que plus d’une vingtaine se retrouvaient aveugles ou paralysées, a révélé une enquête du consortium Ayiti Kale Je (AKJ). [emb gp apr 28/12/2017 12 :40]