Espace Femmes

Haïti-Genre : Des organisations de femmes dénoncent les « images sexistes visant à renforcer les violences quotidiennes contre les femmes


mercredi 13 décembre 2017

P-au-P, 13 déc. 2017 [AlterPresse] --- Des organisations de défense et de promotion des droits des femmes [1] dénoncent des images et messages, sexistes et déshumanisants, utilisés dans certaines chansons et dans la publicité en Haïti, dans un communiqué conjoint en date du 12 décembre 2017, transmis à AlterPresse.

« Misogynes, intellectuellement et esthétiquement pauvres », ces œuvres ne font pas honneur au patrimoine culturel haïtien, condamnent-elles.

Elles invitent les autorités à remplir leur rôle, dans le combat contre ces pratiques, qui, par leur charge symbolique, renforcent et entretiennent, disent-elles, les discriminations et les violences quotidiennes contre les femmes.

Les organisations protestataires se disent « profondément touchées » par l’intensification et « l’exploitation » systématiques, dans le secteur culturel et artistique, notamment à travers certaines chansons et des publicités, de messages qui « dégradent et d’images qui dévalorisent des femmes ».

Elles appellent les autorités compétentes à combattre « avec force et volontarisme » ces écarts et mauvais agissements, pour le respect de la dignité humaine,

« […] il est de leur devoir de promouvoir un cadre social, propice à la liberté d’expression et à la création artistique de qualité, c’est-à-dire porteuse de rêves d’espoirs et respectueuse de la dignité humaine », soutiennent-elles.

Parallèlement, elles encouragent les opératrices et les opérateurs culturels à promouvoir, à travers leurs créations, des valeurs de respect de la vie, de la liberté et de la dignité humaine, et à « combattre les messages dégradants et dévalorisants des femmes sous toutes ses formes ».

Une note du Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (Mcfdf), rendue publique le 11 décembre 2017, vient de condamner l’affichage, par une compagnie haïtienne, de panneaux publicitaires montrant une jeune femme en petite tenue, assise, les cuisses entre-ouvertes…

Le corps et l’image de la femme ont été utilisés de manière « dévalorisante », dénonce le Mcfdf.

Tout en applaudissant la prise de position publique du Mcfdf, les organisations protestataires sollicitent, de sa part, « des actions plus concrètes, systématiques et structurantes pour faire face au phénomène.

« Par le passé, le Mcfdf a conduit des campagnes de sensibilisation à grande échelle, visant à promouvoir une image positive et diversifiée des femmes dans les productions culturelles, lesquelles ont [eu, Ndlr] un impact social positif », soulignent-elles, tout en encourageant la pérennisation voire l’intensification de telles initiatives. [rjl emb rc 13/12/2017 14:30]

[1Les organisations, signataires d’un communiqué conjoint, sont la Fondation Toya, Fanm yo la, Nègès Mawon, Initiative des jeunes leaders d’Haïti (Ijlha), Young Women’s Christian Association-Haïti (Ywca), l’Association culturelle bote kreyòl Ayiti .