Documents

Haïti-Manno Charlemagne : « Ses chansons resteront belles et fortes dans nos mémoires »


mardi 12 décembre 2017

Par Marie-Hélène Léotin
Conseillère exécutive en charge de la culture
Collectivité Territoriale de Martinique [1]

Soumis à AlterPresse

Le chanteur et guitariste haïtien Manno Charlemagne nous a quittés le dimanche 10 décembre 2017. Il a livré son dernier combat contre la maladie.

Auteur, compositeur, Manno Charlemagne fut un chanteur extrêmement populaire, qui a débuté sa carrière en 1978, sous la dictature de Jean-Claude Duvalier. Avec ses chansons, son art, son talent, il a participé à la résistance et à l’organisation du peuple haïtien pour déchouker La dictature. Frappé plusieurs fois par la répression, il a vécu en exil aux Etats-Unis, au Canada, avant de revenir en Haïti dans les années 1990, maire de Port-au-Prince de 1995 à 1999.

Il est venu, plusieurs fois, en Martinique, accompagné de la chorale Koumbit Kalfou.
Chanteur engagé, auteur-compositeur talentueux, Manno Charlemagne a beaucoup utilisé les dictons populaires et les airs traditionnels des campagnes haïtiennes pour éveiller les consciences, rassembler la diaspora haïtienne ainsi que les Caribéens.

Ses chansons resteront belles et fortes dans nos mémoires, à l’image de ces héros qui ont fait l’histoire d’Haiti.

Un grand tjenbé red à la communauté haïtienne.

[1Durant le sanglant coup d’État militaire, de septembre 1991 à septembre 1994, Emmanuel (Manno) Charlemagne a séjourné en Martinique, où il a été accueilli par des militants martiniquais et la communauté haïtienne de Martinique.