Dépêches

Haïti-Politique : Veillée patriotique du Mopod, à l’occasion du 9 décembre 2017, journée internationale de lutte contre la corruption


jeudi 7 décembre 2017

P-au-P, 07 déc. 2017 [AlterPresse] --- La plateforme politique Mouvement patriotique populaire dessalinien (Mopod) annonce une veillée patriotique, ce vendredi 8 décembre 2017, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre la corruption, le samedi 9 décembre 2017.

« Non à la corruption, non à l’impunité, mais oui à l’État de droit, oui à la justice pour toutes et pour tous » : tel est le mot d’ordre, lancé par le Mouvement patriotique populaire dessalinien, dans un point de presse, ce jeudi 7 décembre 2017, auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse. .

Lors de cette veillée, le 8 décembre 2017, l’accent sera mis sur l’opportunité de créer en Haïti un tribunal d’opinion, précise Serge Jean-Louis, porte-parole du Mopod.

Ce tribunal sera là, non seulement pour dénoncer des actions répréhensibles en matière de corruption, mais aussi pour mettre en place une assemblée délibérative, capable de prononcer des sentences appropriées, dans les formes et teneurs universellement acceptées.

Des corrompus se sont-ils mobilisés pour récupérer la lutte anti-corruption ? Qui a la légitimité pour mener une campagne nationale contre la corruption ? Y a-t-il une stratégie pour mener une campagne nationale contre la corruption ?

Quels sont les rapports entre la corruption et la conférence nationale souveraine ? Une seule personne peut-elle avoir la solution à la corruption ?

Autant de questionnements, agités par la plateforme politique Mopod, qui invite les alliés, sympathisantes et sympathisants, militantes et militants politiques, de toutes catégories confondues, à prendre part à cla veillée patriotique du 8 décembre 2017, qui vise à dénoncer, encore une fois, les ravages de la corruption en Haïti.

« Je suis le seul à avoir la solution contre la corruption », s’est vanté le président tèt kale, Jovenel Moïse, dans son émission, baptisée Pawòl chanjman, diffusée le dimanche 3 décembre 2017 sur la Télévision nationale d’Haïti.

Le temps de la reddition de comptes est arrivé, avance le Mouvement patriotique populaire dessalinien.

La Commission épiscopale (catholique romaine) Justice et paix (Ce/Jilap), a classé la corruption et l’impunité comme deux fléaux, qui entravent le processus démocratique en Haïti.

La lutte contre la corruption et contre l’impunité doit être un engagement, pris par chaque citoyenne et chaque citoyen, pour promouvoir les valeurs morales et sociales, en vue d’agir positivement en faveur des générations à venir, recommande Jilap.

A l’initiative du Collectif du 4 décembre 2013 et de plusieurs organisations de la société civile, des milliers de personnes ont marché, le mardi 5 décembre 2017, dans les rues de Port-au-Prince, pour dire non à la corruption et à l’impunité en Haïti. [la emb rc apr 07/12/2017 15:45]