A travers Haiti

Education : Poursuite de la grève générale aux Efacap en Haïti, annonce Referans


jeudi 30 novembre 2017

P-au-P 30 nov. 2017 [AlterPresse] --- Le Regroupement des enseignantes et enseignants du fondamental pour une éducation rénovée par des actions nouvelles solidaires (Referans) annonce la poursuite de la grève générale aux Ecoles fondamentales d’application et centres d’appui pédagogique (Efacap), lancée depuis le lundi 20 novembre 2017, sur le territoire national en Haïti.

Ce mouvement de grève générale, dans les Efacap du pays, vise à dénoncer un complot, qui viserait à mettre fin aux programmes des Efacap, dont l’objectif est d’éduquer les enfants dans les provinces du pays, avance Referans, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Il réclame, entre autres, le paiement des traitements à toutes les enseignantes et à tous les enseignants de l’Efacap, une augmentation de leurs traitements et de meilleures conditions de travail.

Referans appelle l’Etat à prendre les mesures appropriées, en vue de satisfaire toutes les revendications du personnel des Efacap.

Lors d’une conférence de presse, le mardi 28 novembre 2017, l’Union nationale des normaliennes et normaliens haïtiens (Unnoh) a annoncé une nouvelle mobilisation générale, à partir du mardi 16 janvier 2018, en vue de porter le gouvernement de Jack Guy Lafontant à répondre à l’ensemble des revendications, exprimées par les enseignantes et les enseignants du secteur public.

Parmi les revendications de l’Unnoh, figurent un système fonctionnel d’assurance de santé pour les enseignantes et enseignants du secteur public, le paiement de tous les arriérés de traitements, la fixation d’un salaire de base à 75 mille gourdes (Ndlr : US $ 1.00 = 65.00 gourdes ; 1 euro = 81.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui) et l’application d’une grille salariale. [nc emb rc apr 30/11/2017 14:40]