Développement durable

Haïti-Changements climatiques : Le Ministère de l’environnement s’engage à réduire la vulnérabilité des populations


mercredi 29 novembre 2017

P-au-P, 28 nov. 2017 [AlterPresse] --- Le Ministère de l’environnement (Mde) réitère son engagement à réduire la vulnérabilité des populations aux effets des changements climatiques, lors d’un atelier, ce mardi 28 novembre 2017, et auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Cet atelier visait à établir un plan d’actions pour adresser réellement les problèmes et réduire les vulnérabilités de la population haïtienne aux changements climatiques, indique Jeantel Joseph, directeur général de l’Agence nationale des aires protégées (Anap).

La finalité de la démarche est l’« amélioration de résiliences des communautés, vulnérables aux changements climatiques et aux menaces anthropiques », selon la documentation communiquée par les organisateurs.

Plus les gens sont formés, plus ils peuvent se défendre et se protéger des menaces, liées aux changements climatiques, estime Prenor Coudo, directeur technique de l’Anap.

Une campagne de formation est en cours dans le Sud-Est et le Nord-Est, dans l’objectif d’améliorer les capacités de la population à résister aux menaces et changements climatiques.

Financé par le Fonds pour l’environnement mondial (Fem), le projet, dont la supervision est assurée par le Ministère de l’environnement, à travers l’Anap, est mis en œuvre par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

Ce projet devrait continuer d’appuyer les gens, de façon structurelle, et les aider à faire face aux problèmes climatiques, en utilisant les services qu’offrent la nature, les écosystèmes et la biodiversité, souhaite le député de Thiotte, Vikerson Garnier, présent à l’atelier du 28 novembre 2017. .

Débuté en 2016, ce projet de cinq (5) ans touche cinq (5) départements : le Sud-Est, le Nord, Nord-Est, les Nippes et la Grande Anse (Sud-Ouest).

Ce programme ambitionne d’atteindre les Objectifs de développement durable (Odd), basés sur les piliers économique, environnemental et social, estime Dorine Jean-Paul, chargée de programme Fonds vert climat au Pnud. [la emb gp apr 28/11/2017 16:10]