Dépêches

Corruption/Fonds PetroCaribe : Une séance cruciale prévue au sénat, selon le sénateur Nènèl Cassy


lundi 27 novembre 2017

P-au-P, 27 nov. 2017 [AlterPresse] --- La séance autour du rapport de la commission sénatoriale d’enquête sur la gestion des fonds du programme PetroCaribe, fixée au jeudi 30 novembre 2017, est cruciale pour Haïti, souligne le sénateur Nènèl Cassy, rapporteur de la dite commission, dans une interview accordée à l’agence en ligne AlterPresse.

Les discussions entamées au sénat le mardi 14 novembre 2017 à ce sujet ont été discontinuées.

Durant cette nouvelle séance, les sénateurs devraient donner un vote favorable au rapport conformément aux principes, s’ils ne veulent pas salir l’image du parlement, affirme Cassy, se disant confiant quant aux éventuels suivis judiciaires sur le rapport d’enquête.

Ce dernier ne concerne pas seulement le sénat, selon lui, mais la population en général, notamment la société civile.

Nènèl Cassy met en cause la volonté des autorités en place de mettre l’action publique en mouvement contre les personnalités indexées dans le rapport.

Ce gouvernement, qui a failli à sa mission, mérite d’être remplacé par une équipe capable de briser le système actuel pour le remplacer par un autre, répondant aux besoins réels de l’ensemble de la population, estime le parlementaire.

Le jeudi 23 novembre 2017, le président du sénat, Youri Latortue, a fait acheminer au président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj), Jules Cantave, une copie du rapport de la Commission éthique et anti-corruption du sénat sur l’utilisation des fonds Petro Caribe.

Plus d’une quinzaine de personnalités - dont deux anciens premiers ministres, Jean Max Bellerive (novembre 2009 - mai 2011) et Laurent Salvador Lamothe (mai 2012 - décembre 2014) - ainsi que d’anciens ministres, d’anciens directeurs généraux et des responsables de firmes de constructions, impliquées dans des appels d’offres suspects, sont épinglées dans ce document. [la emb gp apr 27/11/2017 13 :40]