Espace Femmes

25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes

Haïti-Genre : Mofalak et Code-15 dénoncent plus d’une dizaine de cas de viols, parmi les violences faites aux femmes à Croix-des-Bouquets


vendredi 24 novembre 2017

P-au-P, 23 nov. 2017 [AlterPresse] --- Des organisations de femmes, notamment le Mouvman fanm lakay an aksyon (Mofalak) et le Code-15 dénoncent plus d’une dizaine de cas de viols, parmi les violences faites aux femmes et fillettes, en 11 mois, à Croix-des-Bouquets (nord-est de la capitale), lors d’une conférence de presse, ce jeudi 23 novembre 2017, et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

« Engageons-nous pour éradiquer les violences à l’égard des femmes et fillettes » est le thème, retenu par ces organisations, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes, le 25 novembre 2017.

Les organisations jugent important de porter une attention particulière sur la situation des femmes et fillettes, qui habitent à Croix-des-Bouquets, spécialement dans les nouvelles agglomérations (à partir de l’été 2010, après le tremblement de terre du mardi 12 janvier 2010), comme Canaan, Jérusalem et Onaville.

Elles réclament un meilleur traitement des femmes et fillettes, résidant à Croix-des-Bouquets, et qui subissent des violences physiques.

De janvier 2017 à novembre 2017, plus d’une dizaine de cas de viols sur les femmes et fillettes ont été enregistrés à Croix-des-Bouquets.

Aucun de ces cas n’a abouti à un procès, en justice contre les auteurs, déplorent les organisations, appelant les femmes et filles victimes à ne pas hésiter à porter plainte.

Les femmes en Haïti devraient davantage bénéficier de séances de formation sur le leadership, de programmes d’alphabétisation et d’espaces sécurisés et appropriés pour écouler leurs produits, souhaitent le Mouvman fanm lakay an aksyon (Mofalak) et le Code-15 [la emb rc apr 23/11/2017 16:10]