Développement durable

Droits humains : L’Union européenne dénonce la traite des enfants et la détention juvénile en Haïti


mercredi 22 novembre 2017

P-au-P, 22 nov. 2017 [AlterPresse] --- L’Union européenne (Ue) condamne la traite des enfants, notamment dans les zones frontalières (avec la République Dominicaine, voisine d’Haïti), et le problème de la détention juvénile en Haïti, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, dans un communiqué transmis à l’agence en ligne AlterPresse.

Aujourd’hui encore (novembre 2017), les enfants sont, à travers le monde, victimes de toutes sortes de violences d’ordre physique, psychologique et émotionnel, privés de protection contre les conflits et les abus, relève la branche de l’Ue en Haïti, réitérant son attachement à la cause de la défense des droits des enfants.

Pour des milliers d’entre eux, l’accès à une éducation de qualité, à la santé, à une alimentation adéquate, demeure une véritable gageure

La détention juvénile demeure également un problème majeur, avec de nombreux mineurs incarcérés dans des conditions non propices à leur réinsertion socio-familiale, critique la branche de l’Ue en Haïti.

À travers un récent appel à propositions, d’une valeur d’un million d’euros (Ndlr : US $ 1.00 = 65.00 gourdes ; 1 euro = ,80.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui), lancé en mars 2017, l’Union européenne s’est proposée de s’attaquer à la question de la traite des enfants, notamment dans les zones frontalières avec la République Dominicaine et au problème de la détention juvénile.

Le dimanche 05 février 2017, les autorités policières ont procédé à l’arrestation de sept présumés trafiquants, lors d’une tentative de traite de 14 mineurs, âgés de 13 à 17 ans, et de trafic de 17 jeunes filles majeures, âgées de 18 à 24 ans, sur la côte des Arcadins, au nord de la capitale, Port-au-Prince (Haïti). [emb rc apr 22/11/2017 10:20]