Dépêches

20 novembre, Journée internationale des droits de l’enfant

76 familles autorisées à accueillir des enfants privés de protection parentale en Haïti


lundi 20 novembre 2017

P-au-P, 20 nov. 2017 [AlterPresse] --- 76 familles d’accueil haïtiennes ont reçu leurs certificats d’accréditation, de la part de l’Institut du bien être social et de recherches (Ibesr), pour pouvoir accueillir un ou plusieurs enfants privés de protection parentale

La cérémonie de remise des certificats d’accréditation à 76 familles d’accueil haïtiennes a eu lieu à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, ce lundi 20 novembre 2017, a constaté AlterPresse.

Elle s’est déroulée en présence de la directrice générale de l’Ibesr, Arielle Jeanty Villedrouin, de la Titulaire du Ministère des affaires sociales et du travai (Mast)l, Stéphanie Auguste, du représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) en Haïti, Marc Vincent, et de l’ambassadrice de France en Haïti, Elisabeth Beton Delègue.

Cette démarche répondrait aux prescrits de la Convention internationale des droits de l’enfant, laquelle oblige les États à fournir une protection de remplacement aux enfants privés de protection parentale.

Le placement en famille est plus propice au développement de l’enfant. Il doit donc primer sur le placement en institution, selon les autorités.

L’Ambassade de France en Haïti, ayant apporté un appui technique et financier à ce programme, espère que « de nombreux enfants seront rapidement pris en charge par ces familles accréditées et que d’autres familles intègreront prochainement le dispositif afin de garantir le respect du droit fondamental des enfants à grandir dans un environnement familial ».

Depuis 2014, elle a octroyé plus de 170 mille dollars américains à l’Ibesr pour financer le dispositif de pré-identification des familles d’accueil, l’organisation de réflexions avec les leaders associatifs et communautaires, la formation des agents de l’Ibesr au programme, la formation des familles aux besoins des enfants ainsi que leur suivi et évaluation.

Mis en place par les autorités haïtiennes, ce nouveau programme a été conçu pour pallier le manque d’encadrement étatique du placement d’enfants dans des familles en Haïti et les abus qui peuvent en résulter. [emb gp apr 20/11/2017 14:30]