Perspectives

Haïti/États-Unis : Le sénateur de la Floride, Marco Rubio, souhaite l’extension du Tps pour les migrants haïtiens

Une décision sur le Tps attendue jusqu’au 23 novembre 2017
lundi 20 novembre 2017

P-au-P, 20 nov. 2017 [AlterPresse] --- Le sénateur républicain de l’État de Floride (États-Unis d’Amérique), Marco Rubio, appelle les autorités américaines à étendre le Statut de protection temporaire (Tps, en Anglais) pour les migrantes et migrants haïtiens, dans un document publié sur le site du quotidien Miami Herald, consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

Le Département de la sécurité intérieure des États-Unis (en Anglais, United States department of homeland security).a un délai, jusqu’au jeudi 23 novembre 2017, pour décider s’il convient de prolonger de nouveau le Tps en faveur de plus de 50 milles migrantes et migrants haïtiens, sous menace d’expulsion, à partir de janvier 2018, aux États Unis d’Amérique.

Si le Tps n’est pas prolongé, les Haïtiennes et Haïtiens, qui rentreront chez eux, devront faire face à des conditions difficiles, notamment le manque de logements, des services de santé inadéquats et de faibles perspectives d’emploi, alerte le sénateur de la Floride.

Le non renouvellement du Tps aura pour conséquence d’affaiblir l’économie haïtienne et entraver sa capacité à se rétablir complètement et à améliorer sa sécurité, augure-t-il.

Le sud de la Floride a grandement bénéficié des contributions remarquables de nombreuses ressortissantes et de nombreux ressortissants haïtiens, dans les domaines de la politique, des affaires et de la culture, fait-il valoir.

Il a tenu à souligner le rôle important, joué par les mligrantes et migrants haïtiens, bénéficiaires du Tps aux États-Unis, dans la reconstruction de leur pays.

« Les contributions personnelles de la communauté haïtienne aux États-Unis représentent près de 25% du produit intérieur brut d’Haïti. De nombreuses Haïtiennes et de nombreux Haïtiens dépendent du soutien financier des membres de leurs familles à l’étranger, qui s’élevait à 2,4 milliards de dollars en 2016 et a connu une croissance constante chaque année depuis 1998 », indique-t-il.

Les épidémies et les catastrophes naturelles mortelles de ces dernières années ont dévasté Haïti et entravé la capacité de son gouvernement à fonctionner correctement, évoque-t-il.

« Les catastrophes naturelles en cours et les problèmes de santé mondiaux comme le VIH / sida (Virus de l’immunodéficience humaine/Syndrome immuno-déficitaire acquis), le paludisme et le choléra non maîtrisés ont miné la capacité d’Haïti à atteindre son plein potentiel ».

L’épidémie de choléra ayant fait plus de 10 mille morts, a été introduite, en octobre 2010, en Haïti, par des soldats de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), suite au terrible tremblement de terre du 12 janvier 2010.

De plus, le passage de l’ouragan Matthew, les lundi 3 et mardi 4 octobre 2017, a considérablement freiné les progrès dans le pays, détruisant l’approvisionnement en eau potable et les infrastructures d’assainissement de l’eau et exacerbant la propagation du choléra, avance Marco Rubio.

« L’accès à l’eau propre est limité. Des milliers de personnes sont toujours déplacées et vivent dans des tentes. Haïti reste au milieu d’une crise humanitaire qui a entravé la stabilité économique du pays et son plein rétablissement », déplore-t-il.

Haïti est tout simplement incapable d’absorber un grand nombre de rapatriés en ce moment, fait remarquer le sénateur américain.

Tout en exhortant l’administration américaine à prolonger le Tps pour 18 mois de plus, il réaffirme son ferme appui aux initiatives américaines qui encouragent la bonne gouvernance et la sécurité, combattent la pauvreté et les épidémies et favorisent les débouchés économiques.

L’extension du Tps aura un impact immédiat et sérieux sur les individus, les familles et les communautés en Floride, et un impact conséquent et durable sur nos amis en Haïti, soutient Marco Rubio.

Une pétition de 3 mille signatures d’Haïtiennes et d’Haïtiens, issus de différentes organisations communautaires de base, d’églises et d’autres secteurs de la vie nationale, a été remise, le mercredi 15 novembre 2017, à l’Ambassade américaine en Haïti, en faveur du renouvellement du Tps pour les migrantes et migrants haïtiens. [emb gp apr 20/11/2017 13 :00]