Dépêches

Une pétition de 3 mille signatures, en faveur du renouvellement du Tps, remise à l’Ambassade américaine en Haïti


vendredi 17 novembre 2017

P-au-P, 16 nov. 2017 [AlterPresse]--- Une pétition de 3 mille signatures, en faveur du renouvellement du Statut de protection temporaire (Tps, en Anglais ) pour les migrantes et migrants haïtiens, a été remise, le mercredi 15 novembre 2017, à l’Ambassade américaine en Haïti, rapporte la plateforme Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr), dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Signé par environ 3 mille Haïtiennes et Haïtiens, issus de différentes organisations communautaires de base, d’églises et d’autres secteurs de la vie nationale, le document a été remis, par une délégation de cinq militantes de droits humains, à des officiels américains à Port-au-Prince, la capitale.

Les membres de la délégation ont été reçus par Gareth R. Collins et Jinette Prophète, respectivement attaché politique et directrice adjointe du Service de l’Immigration de l’Ambassade américaine à Port-au-Prince.

Les organisations initiatrices de la démarche de pétition en ont profité pour exprimer leurs préoccupations, face au contexte actuel en Haïti, un pays qui subit encore les séquelles des catastrophes naturelles, qu’a connues le pays pendant les dix dernières années (plusieurs cyclones de 2008 à 2017, un tremblement de terre dévastateur lemardi 12janvier 2010).

Elles appellent le gouvernement américain, via la pétition, à renouveler le Tps, pour au moins 18 mois (de janvier 2018 à juin 2019), en faveur de plus de 50 milles migrantes et migrants haïtiens, sous menace d’expulsion, à partir de janvier 2018, aux États Unis d’Amérique.

Une décision, concernant le Tps pour les migrantes et migrants haïtiens, devrait être rendue publique, à la fin du mois de novembre 2017, après analyse de la situation par le Département de la sécurité intérieure des États-Unis (en Anglais, United States department of homeland security).

La plateforme Garr, le Service jésuite aux migrantes et migrants (Sjm), le Réseau des femmes de radios communautaires (Refraka), le Collectif Défenseurs plus ainsi que la militante de droits humains Colette Lespinasse, présente lors de la remise de la pétition signée, ont contribué, entre autres, au lancement de la pétition, en septembre 2017.

Le Réseau frontalier Jeannot Succès (Rfjs), l’Association Sœur Teresa, la Fondation Zile, le Centre œcuménique des droits humains (Cedh), le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), la Commission épiscopale (catholique romaine) Justice et Paix (Ce-Jilap), la Mission citoyenne pour la défense des droits humains (Miciddh) et le Mouvman Fanm lakay an aksyon (Mofalak) sont aussi impliqués dans la campagne, en faveur du renouvellement du Tps pour les migrantes et migrants haïtiens, qui résident aux Etats-Unis d’Amérique à partir de ce statut.

Le groupe d’élus afro-américains au Congrès des États-Unis d’Amérique, plus connu sous le nom de Black Caucus, a aussi appelé le Département américain de la sécurité intérieure à prolonger, de 18 moi,s le Statut de protection temporaire (Tps), en faveur des immigrantes et immigrants haïtiens, avant la date limite du jeudi 23 novembre 2017, dans une lettre en date du 3 novembre 2017. [emb rc apr 16/11/2017 16:15]