Dépêches

10 organisations sur 150 postulantes, sélectionnées par l’Ambassade de France en vue d’un appui financier en Haïti


mardi 14 novembre 2017

P-au-P, 13 nov. 2017 [AlterPresse] --- 10 organisations [1] sur 150 postulantes ont été sélectionnées en vue d’un appui financier pour la mise en œuvre de leurs projets, fait savoir l’Ambassade de France, lors d’une conférence de presse, le lundi 13 novembre 2017, et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Ces organisations de la société civile (Osc), sélectionnées dans le cadre du fonds Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’Acteurs (Piscca 2017-2018) bénéficieront d’un financement total de 470 mille dollars américains.

Les dix gagnantes sont « sélectionnées sur leur capacité à mettre en œuvre de projets de développement local pérennes et innovants », portant sur la citoyenneté, le sport, la jeunesse, les medias et le genre, selon les responsables.

Un séminaire de formation, un accompagnement personnalisé et une évaluation régulière seront assurés en faveur de ces Osc, par l’association française Initiative développement, sur une durée de 24 mois, afin de garantir la réalisation de leurs projets.

150 organisations avaient postulé suite à un appel à projets lancé en juillet 2017.

Le Fonds Piscca, « nouvel instrument de l’Ambassade de France visant au renforcement, à la structuration et à la professionnalisation des Osc au niveau, a pour objectif, de faire émerger des organisations susceptibles d’intervenir efficacement sur le terrain, en coordination avec les services de l’Etat, les autorités locales et les intervenants extérieurs », soutient l’ambassadrice de la France, Elisabeth Beton Delègue.

« L’idée n’est évidemment pas de se servir des associations haïtiennes pour être opératrices de projets, a-t-elle souligné, mais d’avoir des projets qui sont des prétextes pour aider à la structuration de ces associations ».

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Ue, Vincent Dégert, a mis l’accent sur la nécessité d’un accompagnement efficace pour une meilleure mise en œuvre des projets et éviter qu’il y ait déviance par rapport aux objectifs initiaux.

Il a invité les porteurs de projets sélectionnés à bien les mettre en œuvre et se dit déjà « très heureux de voir les résultats » à termes de l’ensemble de ces projets.

« Gagner à un tel concours prouve que nous avons les compétences pour concevoir des projets innovants ayant des caractères pérennes », se réjouit Antonal Mortimé, le coordonnateur du Collectif Défenseurs plus, l’un des dix gagnants.

Mortimé dit s’engager avec Défenseurs plus, à créer, au niveau du Plateau central, une synergie et impliquer davantage d’organisations féminines et des droits de la femme dans la dynamique des droits humains. [rjl emb gp apr 13/11/2017 14 :55]

[1Les organisations sélectionnées sont le Groupe de réflexions et d’études pour le développement local, le Collectif Défenseurs plus, SineNouvèl, l’Association francophone des voisins écologiques, le Rassemblement des femmes pour le développement communautaire, l’Association recherche et culture pour le changement social trois/cent/soixante, Jeunesse en développement, l’Organisation pour l’intégration des jeunes défavorisés de Carrefour-Feuilles et l’Association pour l’Autonomisation des Femmes haïtiennes à mobilité réduite, Club sportif Saint-Louis.