Développement durable

Haïti-Santé : Un million de Pvvih soignées d’ici 2020, pour combattre le Sida dans les Caraïbes et l’Amérique Latine

Considérer, comme une urgence nationale, la mise en œuvre du traitement pour les Pvvih
jeudi 9 novembre 2017

P-au-P, 08 nov. 2017 [AlterPresse] --- D’ici l’année 2020, des soins seront fournis directement à un million de Personnes vivant avec le Vih (Pvvih), dans les Caraïbes et l’Amérique Latine, y compris dans les pays comme Haïti, dans le cadre de la lutte contre le Virus de l’immunodéficience humaine/Syndrome immuno-déficitaire acquis (Vih/Sida), s’engage la Aids healthcare foundation (Ahf), dans un communiqué en date du 7 novembre 2017, transmis à l’agence en ligne AlterPresse.

« Le pourcentage de financement global, alloué au traitement dans la région, n’est pas en accord avec les données probantes, qui indiquent maintenant, indiscutablement, que l’obtention d’une suppression virale prolongée élimine le risque de transmission », avance le directeur régional de la Ahf dans les Caraïbes, Kevin Havey.

Pourtant, seulement la moitié des Personnes vivant avec le Vih (Pvvih) sont sous traitement, relève la Ahf

« Nous devons continuer à discuter sur la durabilité de la réponse et de l’appropriation nationale, à la lumière du recul des donateurs et du financement restreint. Mais, nous pensons qu’il est encore plus urgent de discuter de la tâche gigantesque de doubler, voire tripler le nombre de personnes à recevoir un traitement »..

En 2017, les préoccupations concernent, non seulement la lenteur dans la mise en œuvre d’une stratégie de test et de traitement dans la région, mais aussi la réduction des financements ainsi que l’efficacité de l’utilisation des fonds des donateurs.

C’est pourquoi l’Ahf exhorte les organismes de financement et les gouvernements à agir, avec plus de rapidité, en vue de l’éradication du Sida dans les Caraïbes et en Amérique latine.

Les gouvernements devraient « considérer, comme une urgence nationale, la mise en œuvre du traitement pour celles et ceux qui ont le virus ».

De telles dispositions institutionnelles contribueraient, non seulement à sauver la vie des personnes traitées, mais à protèger la société entière - avec la réduction (qui en résultera) - de la transmission du virus dans les communautés, souhaite la Ahf.

Objectif : mettre en œuvre, dans les Caraîbes et l’Amérique latine, une feuille de route pour accélérer les soins et les traitements, conformément aux Objectifs de développement durable 90-90-90 de l’Organisation des Nations unies (Onu) et des partenaires (ce qui reste une cible ambitieuse dans le processus de traitement des Pvvih, pour mettre fin à à la pandémie du Sida), anticipe la Aids healthcare foundation.

« Mettre fin au Sida en Amérique latine et dans les Caraïbes : vers des objectifs régionaux accélérés et durables » était le thème du troisième forum régional, sur la pérennité de la riposte au Virus de l’immunodéficience humaine/Syndrome immuno-déficitaire acquis (Vih/Sida), déroulé à Port-au-Prince, du lundi 6 au mercredi 8 novembre 2017.

La réponse institutionnelle envisagée, pour combattre le Vih/Sida, doit être à la fois efficiente, efficace et intégrée, alignée aux objectifs de développement durable, tout en encourageant l’accès universel à la santé. [la emb rc apr 08/11/2017 15:30]