Développement durable

Économie : 128 millions de dollars de subventions de la Bid, approuvés pour trois projets en Haïti

Eau et assainissement, agriculture et agroforesterie, recensement général de la population et des habitats sont les domaines visés par les nouvelles subventions de la Bid
lundi 6 novembre 2017

P-au-P, 06 nov. 2017 [AlterPresse] --- La Banque interaméricaine de développement (Bid) a approuvé trois projets de subventions à Haïti, totalisant 128 millions de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 6(.00 gourdes ; 1 euro = 80.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui), dans les domaines de l’eau et d’assainissement, de l’agriculture et de l’agroforesterie, ainsi que du recensement général de la population et des habitats, selon les informaétions obtenues par l’agence en ligne AlterPresse.

65 millions de dollars seront accordés pour améliorer les services d’eau potable et d’assainissement, 55 millions de dollars pour l’agriculture et l’agroforesterie et 8 millions pour le cinquième recensement général de la population et des habitats.

Le projet de l’eau et d’assainissement vise à améliorer l’accès et la qualité des services d’eau et d’assainissement ainsi que les pratiques d’hygiène à Port-au-Prince
et dans les zones rurales.

Il entend également renforcer les capacités du Centre technique d’exploitation dans la région métropolitaine de Port-au-Prince (Cte-Rmpp) pour améliorer la durabilité financière de l’entreprise et les capacités de l’Office régional d’eau potable et d’assainissement de l’Ouest (Orepa Ouest) ainsi que celles de la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (Dinepa).

La mise en œuvre de ce projet devrait aussi permettre d’augmenter, de 44% à 60%, le pourcentage de la population, ayant accès à l’eau potable.

Par ailleurs, les fonds à investir dans l’agriculture devraient favoriser un accroissement des revenus dans le secteur agricole et de la sécurité alimentaire de petites agricultrices et de petits agriculteurs, dans certaines zones ciblées du pays, par le biais de la promotion et génération de technologies agricoles et agroforestières innovantes et durables.

Ce programme financera la conduite de projets de recherche agricole appliquée, qui aideront à améliorer le transfert de connaissances aux petites agricultrices et petits agriculteurs en Haïti.

Quant au projet de recensement de la population, c’est l’Institut haïtien de statistiques et d’informatique (Ihsi), qui disposera des moyens techniques et financiers pour mener à bien le cinquième recensement général de la population et de l’habitat.

Plus spécifiquement, le projet, du cinquième recensement général de la population et de l’habitat, vise à fournir des données socio-économiques et démographiques de qualité, en termes de fiabilité et d’opportunité et devant satisfaire les recommandations internationales, avec les meilleures pratiques méthodologiques et techniques.

Haïti compte déjà, dans son histoire, quatre recensements de la population, réalisés à des intervalles différents (1950, 1971,1982, 2003).

Le cinquième dénombrement de la population haïtienne a été initialement attendu en 2014, puis en 2016.

En 2013, le gouvernement avait annoncé, pour l’année suivante, le début des opérations de recensement, après celui de 2003.

La population haïtienne est actuellement estimée à 10,7 millions d’habitantes et d’habitants, dont 5,6 en milieu rural et 2,3 dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, d’après les données de l’« Enquête sur les conditions de vie des ménages après le séisme (Ecvmas) », rendues publiques en septembre 2013. [la emb rc apr 06/11/2017 11:22]