Espace Femmes

Haïti-Agriculture : Remise de certificats en production agricole à 75 femmes et 4 autres récipiendaires


vendredi 20 octobre 2017

Saint-Michel de Lattalaye (Haïti), 16 oct. 2017 [AlterPresse] --- 75 femmes et 4 autres récipiendaires ont reçu, le dimanche 15 octobre 2017, leurs certificats en technique de production agricole biologique, dans la commune de Saint-Michel de Lattalaye (Artibonite, Nord), à l’occasion de la journée mondiale des femmes rurales, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Accompagnées de leurs enfants, pour la plupart, les femmes récipiendaires n’ont pas caché leur émotion, après les 4 mois de formation.

« Première promotion de la ferme agricole féministe Délicia Jean », une militante féministe, décédée le 9 avril 2006, pouvait-on lire sur leurs maillots de couleur verte.

Le sourire de Nathalie Louis Jeune, la chargée de programme de Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) à Saint-Michel de l’Attalaye, en dit long sur son sentiment de satisfaction, lors de la remise des certificats.

« Cette formation permettra aux femmes de devenir plus performantes, en pratiquant l’agriculture biologique, mais aussi de changer leurs conditions de vie », fait valoir la coordonnatrice de Sofa, Marie Evelyne Larrieux.

La Sofa souhaite également que les femmes paysannes puissent faire face à leurs responsabilités, en ce qui concerne la santé, la nourriture et l’écolage de leurs enfants.

« L’apport des femmes rurales devient d’autant plus important, face aux phénomènes des changements climatiques, notamment la hausse des températures et les catastrophes naturelles », souligne, pour sa part la représentante de l’agence sur les femmes au sein de l’Organisation des Nations unies (Onu femmes) en Haïti, Nadège Beauvil.

Beaucoup plus d’opportunités doivent être offertes aux femmes, pour qu’elles puissent se défendre face aux difficultés de la vie, plaide Ou-femmes/Haïti.

La représentante de l’Institut national de formation professionnelle (Infp), Marie Lise Boursiquot, encourage un travail de prospection, dans les zones de Saint Michel de Lattalaye, afin de mieux orienter la formation des jeunes à partir des potentialités des différentes zones à Saint-Michel de l’Attalaye.

L’Infp invite les récipiendaires à se lancer dans cette aventure professionnelle, « avec confiance », pour mener, « avec intelligence et courage », le combat, qui les attend dans la vie et dans le monde agricole.

Les femmes rurales sont reléguées en second plan, par rapport aux hommes, alors que ce sont elles qui cultivent la terre et assurent la sécurité alimentaire dans les communautés, déplore l’ingénieur-agronome Carmel André Béliard, titulaire du Ministère de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (Marndr).

« Des démarches seront entreprises afin de favoriser l’accès des femmes au crédit, de leur apporter de l’encadrement et des semences, dans la perspective de leur participation à tous les cycles de filières, qui seront développées sur 10 hectares de terre », mises à disposition de Sofa, annonce le Marndr.

En ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le Mardnr et la Sofa, afin d’accompagner cette organisation de promotion et de défense des droits des femmes, dans les luttes pour l’éradication de la pauvreté et l’amélioration de la sécurité alimentaire.

Cette cérémonie de remise de parchemins à 75 femmes et 4 autres récipiendaires, le dimanche 15 octobre 2017, à Saint-Michel de l’Attalaye, a été animée par Vodoula, un groupe de quinze femmes, réunies pour valoriser l’identité culturelle haïtienne, notamment le rythme de musique connu sous le nom de rasin (rythme issu du terroir national)

Globalement, la Sofa entend outiller plus de 240 paysannes, sur les techniques de production agricole biologique, en vue de susciter leur autonomie.

La Sofa souhaite organiser des sessions de formation au profit de ces 240 femmes, durant les deux premières années d’existence de la ferme agricole, initiée au mois de janvier 2017 et qui porte le nom de la militante féministe haïtienne décédée Délicia Jean.

Dans cette lancée, des actions de plaidoyer seront conduites sur la problématique de la terre, afin d’améliorer la position des femmes dans l’agriculture.

La journée internationale de la femme rurale, le 15 octobre, s’est déroulée, cette année 2017, autour du thème : « défis et opportunités de l’agriculture résiliente, face au climat, pour l’égalité des sexes dans l’autonomisation des femmes et des filles rurales ». [jep emb rc apr 16/10/2017 16:12]