Développement durable

Haiti : Attention particulière à l’analphabétisme


mercredi 16 février 2005

P-au-P., 16 févr. 05 [AlterPresse] --- Le Gouvernement haïtien a indiqué ce 15 février à la Commission du développement social de l’Organisation des Nations-Unies qu’il accorde une attention particulière à l’analphabétisme qui sévit dans le pays.

Lors d’une séance de suivi du Sommet Mondial pour le Développement Social et de la vingt-quatrième session extraordinaire de l’Assemblée Générale de l’ONU, la représentante haïtienne, Nicole Romulus a justifié la position haïtienne par le fait que la pauvreté et l’analphabétisme vont de pair.

Selon les données officielles, Haiti compte 2,9 millions d’analphabètes, sur un total de huit millions d’habitants. Ce chiffre représente un peu plus de 36% de la population. D’autres estimations vont au-delà de 50% d’analphabètes.

L’autre problème sur lequel se penche Haïti est celui de la sexospécificité et de l’égalité des sexes, a fait savoir Romulus. La féminisation de la pauvreté est une réalité en Haïti, où beaucoup de chefs de famille sont des femmes, a-t-elle indiqué. Celles qui travaillent se retrouvent malheureusement dans le secteur informel et se livrent à des activités précaires, a-t-elle ajouté.

Le VIH/sida et les autres pandémies, comme le paludisme, sont un problème de santé réel en Haïti, a poursuivi la représentante d’Haiti à la réunion de suivi du Sommet Mondial pour le Développement Social de l’ONU. Dans la région de la Caraibe, Haïti est le pays le plus touché par le virus du Sida avec un taux de prévalence supérieur à 6 % chez les adultes.

Le Sida est aggravé par les mauvaises conditions économiques, qui favorisent la prostitution, a fait savoir Nicole Romulus. Le Gouvernement fait face à cette situation en organisant des campagnes d’information pour aider les séropositifs à mieux comprendre la maladie et à mieux s’insérer dans la société, a-t-elle dit. [gp apr 16/02/2005 04:40]