Perspectives

La qualité de l’information, un défi et un enjeu fondamental en Haïti


samedi 7 octobre 2017

Bruxelles, 07 oct. 2017 [AlterPresse] --- Trois journalistes haïtiens ont mis en avant le défi de la qualité de l’information dans les médias en Haïti, lors d’une table ronde tenue dans la soirée du 6 octobre à l’amphithéâtre Bourgeois de l’Université libre de Bruxelles.

Gotson Pierre, éditeur de l’agence en ligne AlterPresse du Groupe Médialternatif (Gm), Péguy Flore Pierre du quotidien Le Nouvelliste et Kendi Zidor du journal Le National étaient les principaux intervenants d’un panel ayant pour thème « Enjeux et défis du journalisme dans les États fragiles : focus sur Haïti ».

Ces trois interventions sont reprises dans une édition spéciale de l’émission Ti chèz ba, prévue pour être diffusée les samedi 7 et dimanche 8 octobre 2017 sur la station en ligne AlterRadio (samedi : 7:00 am, 3:00 pm ; dimanche : 7:00 am, 1:00 pm, 5:00 pm).

Gotson Pierre dresse un panorama complexe de la situation où les médias et journalistes doivent relever de nombreux défis pour être en phase avec le processus de construction démocratique dans le pays.

Kendi Zidor se penche sur la manière dont la crise de la société haïtienne touche les médias, affectant leur indépendance et leur capacité à produire une information de qualité.

Péguy Flore Pierre expose les difficultés de la pratique du journalisme culturel dans une société où il n’y a pas de politique culturelle, ni une économie de la culture.

D’autres personnalités ont également pris part à cette table ronde : Ernst Sagaga, chargé des droits humains et de la sécurité à la Fédération internationale des journalistes, et le politologue Manu Klimis de l’Université Saint-Louis Bruxelles prendront la parole à cette table ronde.

La conférence a été animée par Marie-Soleil Frère, professeure à l’Université Libre de Bruxelles (Ulb) et vice-rectrice aux relations internationales et à la coopération au développement.

La table ronde du 6 octobre 2017 a été organisée à l’occasion du séjour (de deux semaines), à Bruxelles, de dix journalistes haïtiens en formation, prenant part à un projet, mis en œuvre par le Laboratoire des pratiques et identités journalistiques (Lapij) de l’Université libre de Bruxelles (Ulb/Belgique).

Cette activité et le projet « médias et démocratie dans les États fragiles » sont mis en place avec le soutien de Wallonie Bruxelles internationales (Wbi), dans le cadre de la célébration des 20 années de coopération (septembre 1997-septembre 2017) entre Wallonie-Bruxelles internationale et la république d’Haïti. [apr 07/10/2017 06 :00]