Dépêches

Politique : L’Unnoh dénonce des velleités dictatoriales chez Jovenel Moïse, avec la publication du budget 2017-2018 en Haïti


jeudi 28 septembre 2017

P-au-P, 27 sept. 2017 [AlterPresse] --- La publication, dans le journal officiel de la république, « Le Moniteur », malgré les protestations de différents secteurs de la vie nationale, du document de budget 2017-2018 controversé, dont « l’objectif est d’exploiter les plus faibles », montre combien le président Jovenel Moïse aurait des velléités dictatoriales, fait remarquer l’Union nationale des normaliennes et normaliens haïtiens (Unnoh).

Face au danger, qui menace le présent et l’avenir du pays, il faut un soulèvement de la population pour forcer Jovenel Moïse à laisser le pouvoir, préconise le coordonnateur général de l’Unnoh, Josué Mérilien. qui s’exprimait en conférence de presse, ce mercredi 27 septembre 2017.

L’organisation syndicale enseignante plaide en faveur d’une alternative politique, sociale et économique, qui va dans le sens de l’intérêt commun.

L’Unnoh en profite pour inviter les enseignantes et enseignants, élèves et parents à participer aux deux nouvelles journées de mobilisation, prévues pour les jeudi 28 et samedi 30 septembre 2017, contre le budget 2017 - 2018.

L’Unnoh demande, également, aux syndicats de chauffeurs de transports publics, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire respecter le mot d’ordre de grève générale, projetée pour les lundi 2 et mardi 3 octobre 2017.

Au carrefour des routes de l’Aéroport international de Port-au-Prince et de Delmas, une manifestation pro-gouvernementale, conduite, le vendredi 22 septembre 2017, par Jovenel Moïse, a essuyé des jets de pierres de la part de personnes hostiles au pouvoir ;,qui protestaient contre le budget promulgué.

Cette situation a provoqué de vives tensions dans la zone, en dépit d’un fort dispositif de sécurité mis en place par les agents de la Police nationale d’Haïti (Pnh).

Jovenel Moïse, qui marchait à pied, depuis l’aéroport international Toussaint Louverture, à la tête d’une foule de sympathisants du Parti haïtien tèt kale (Phtk) était de retour dans le pays après sa participation à la 72e assemblée générale de l’Organisation des Nations-unies (Onu), à New-York.

Environ 50 mairies des départements du Nord, du Nord-Est et de l’Artibonite ont suspendu tous services et activités, du lundi 25 au mercredi 27 septembre 2017, pour protester contre des éléménts défavorables aux collectivités territoriales, relevés dans loi de finances 2017 - 2018. [jd emb rc apr 27/09/2017 14:35]