A travers Haiti

Haïti-Politique : Une cinquantaine de mairies annoncent un arrêt de travail pour protester contre le budget 2017-2018


mardi 26 septembre 2017

Limbé (Haïti), 25 sept. 2017 [AlterPresse] --- 45 mairies - dans les départements du Nord, du Nord-Est et de l’Artibonite - annoncent un arrêt de travail pendant trois jours, allant du lundi 25 au mercredi 27 septembre 2017, en vue de protester contre le budget 2017-2018 controversé.

Cette information a été communiquée par le maire titulaire de la commune de Limbé (Nord), Gibson Joseph, joint au téléphone par l’agence en ligne AlterPresse.

« Par cette décision, les maires entendent lutter en faveur de l’augmentation des fonds communaux », fait-il savoir.

Il critique le budget, promulgué la semaine dernière par le président Jovenel Moïse, et dont aucun chapitre ne traite du financement des collectivités.

Les maires protestataires, représentant environ un tiers des élus municipaux, exigent également qu’il y ait des fonds disponibles pour les Assemblées de section communale (Asec) et les Conseils d’administration de section communale (Casec), en vue d’accélérer le développement dans les sections communales.

« Les maires veulent aussi se positionner contre des éléments défavorables à la population, contenus dans ce budget. En ce sens, nous souhaitons que le gouvernement se fixe sur ce dossier », renchérit Joseph.

Un accroissement de taxes est nécessaire, mais il ne faut surtout pas que la charge repose sur les épaules des plus faibles, avance-t-il.

Les mairies entendent mener la lutte jusqu’à ce qu’elles obtiennent la pleine satisfaction de leurs revendications.

Si ces dernières ne sont pas prises en compte, l’élu du Limbé menace même de fermer les portes du cimetière de sa commune.

Malgré la grogne de divers secteurs de la vie nationale contre le budget, la présidence maintient l’entrée en vigueur du budget le 1er octobre prochain.

Une grève de transports publics est annoncée pour les 2 et 3 octobre, après l’avortement dans la confusion d’un mot d’ordre de débrayage pour le 25 septembre.

Une coalition d’organisations démocratiques de l’opposition prévoit deux nouvelles journées de manifestations à travers le pays, les jeudi 28 et samedi 30 septembre 2017, en vue de porter le chef de l’Etat à faire retrait du budget 2017/2018. [jep emb gp apr 25/09/2017 16:45]