Dépêches

Haïti-Politique : Des jets de pierres contre une manifestation pro-gouvernementale conduite par Jovenel Moïse


vendredi 22 septembre 2017

P-au-P, 22 sept. 2017 [AlterPresse] --- Le chef de l’État à la tête d’une manifestation pro-gouvernementale improvisée sur la route de l’Aéroport s’est buté, au carrefour de l’Aéroport, sur l’hostilité de personnes non identifiées qui ont lancé des jets de pierres, rapportent des témoins.

Les jets de pierres ont visé le cortège du président, a-t-on appris. Ce qui a provoqué de vives tensions dans la zone, en dépit d’un fort dispositif de sécurité mis en place par les agents de la Police nationale d’Haïti (Pnh).

Rentrant de New-York après sa participation à la 72e assemblée générale de l’ONU, le Chef de l’État, qui a marché depuis l’aéroport international Toussaint Louverture à la tête d’une foule de sympathisants du Parti haïtien tèt kale (Phtk, a été rapidement évacué, dans un climat tendu.

Des passants, des petits commerçants ainsi que des écoliers qui s’apprêtaient à regagner leurs maisons ont été également victimes, suite à l’intervention de la Pnh.

Étaient sur place des agents de l’Unité de sécurité générale du Palais national (Usgpn), de Cat-Team, du Corps d’intervention et de maintien d’ordre (Cimo), de la Brigade d’opération et d’intervention départementale (Boid), de la Police administrative ainsi quelques agents de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haïti (Minustah).

À son arrivée, le Président était accompagné de plusieurs membres de son gouvernement notamment Me Aviol Fleurant, ministre de la Planification et de la coopération externe.

Une foule de sympathisants du chef de l’État, dont certains portaient des maillots avec son effigie sont venus l’accueillir.

Il y a eu aussi la présence de plusieurs dizaines d’individus en treillis militaires, se réclamant être des membres des Forces armées d’Haïti (Fad’h) démobilisées depuis plus de 20 ans, venus pour supporter Moïse.

Une initiative qu’a déplorée le ministère de la défense dans un communiqué émis un peu plus tard.

Plusieurs centaines de manifestantes et manifestants avaient, de nouveau, défilé, le jeudi 21 septembre 2017, dans les rues de la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, pour continuer d’exprimer leurs désaccords avec la publication du budget.

La veille, un jeune manifestant a été abattu par balles par un agent de sécurité à Hinche (chef-lieu du département du Plateau central, Est), lors d’une mobilisation anti-budget.

Le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp) dit déplorer l’incident.

Une prochaine manifestation anti-budget est encore attendue, le samedi 23 septembre 2017. [jep emb apr 22/09/2017 16 :00]