Dépêches

Haïti-Politique : Deux nouvelles journées de grève pour protester contre la promulgation du budget 2017-2018 controversé


jeudi 21 septembre 2017

P-au-P, 21 sept. 2017 [AlterPresse] --- Les syndicats de chauffeurs annoncent deux nouvelles journées de grève, du lundi 25 au mardi 26 septembre 2017, en vue de protester contre la promulgation du budget controversé 2017-2018.

Cette annonce a été faite par le président de l’Association des chauffeurs et propriétaires d’Haïti (Apch), Méhu Changeux, joint au téléphone par l’agence en ligne AlterPresse.

Au cas où le président Jovenel Moïse ne retournerait pas sur sa décision, une grève illimitée sera décrétée, met en garde le syndicaliste qui n’entend pas faire marche arrière dans la lutte contre l’application de ce budget critiqué par divers secteurs de la vie nationale.

Publié dans le journal officiel « Le Moniteur » le mardi 19 septembre 2017, dans un contexte de mobilisations sociales, cet impopulaire budget devrait entrer en application le 1er octobre 2017, date du début de la nouvelle année fiscale.

Manifestations, grève, sit-in, sont les principales actions que les syndicats entendent utiliser pour contraindre le chef de l’État à se rétracter.

Les syndicats encouragent la population à s’approvisionner d’avance en vue de gérer les deux journées de grèves, qui vont, disent-ils, paralyser totalement les activités dans le pays.

La grève des transports publics du lundi 18 septembre contre le budget 2017-2018, lancée par les syndicats de chauffeurs et appuyée par l’opposition politique, a été largement respectée dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et plusieurs villes de province.

Après la manifestation du mercredi 20 septembre 2017, plusieurs centaines de manifestantes et manifestants ont, de nouveau, défilé, ce jeudi 21 septembre 2017, dans les rues de la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, pour continuer d’exprimer leurs désaccords avec la publication du budget 2017-2018.

La veille, un jeune manifestant a été abattu par balles par un agent de sécurité à Hinche (chef-lieu du département du Plateau central, Est), lors d’une mobilisation.

De nouvelles journées de mobilisations anti-budget sont prévues, les vendredi 22 et samedi 23 septembre 2017. [jd emb gp apr 21/09/2017 14:35]