Dépêches

Face à la menace accrue des phénomènes naturels

Haïti-Onu : Jovenel Moïse plaide en faveur d’actions concertées contre les catastrophes naturelles


jeudi 21 septembre 2017

P-au-P, 21 sept. 2017 [AlterPresse] --- A l’occasion du passage de l’ouragan Maria sur Haïti, le président Jovenel Moïse appelle à des actions concertées pour lutter contre les catastrophes naturelles.

Il a exprimé cette position, lors de sa participation à la 72e Assemblée de l’Organisation des Nations unies (Onu) à New-York (États-Unis d’Amérique), ce jeudi 21 septembre 2017.

Cette assemblée, qui se tient du 18 au 25 septembre 2017, réunit plus de 190 chefs d’États et de gouvernement.

Le chef de l’État haïtien a exprimé les sympathies du peuple haïtien à « Antigua et Barbuda et la Dominique, et d’une partie des Etats du Texas et de la Floride (États-Unis d’Amérique) » ainsi qu’au peuple du Mexique, récemment touché par un tremblement de terre ayant fait plus de 200 morts et de nombreux dégâts matériels.

Se disant conscient de la vulnérabilité des peuples de la région Caraïbes, il en a profité pour lancer un appel en faveur de l’« augmentation de la couverture d’assurance » des pays de la région « contre les ouragans et les autres catastrophes naturelles ».

Haïti, en tant qu’« Etat insulaire », est déterminée à renforcer sa résilience aux effets des catastrophes naturelles, qui affectent, chaque année, les pays de la région Caribéenne, tente-t-il de rassurer.

Il a invité les pays membres de l’Organisation des Nations unies (Onu) à apporter leur soutien à la lutte contre les dégâts résultant des changements climatiques.

Moïse les invite ainsi à soutenir toutes les démarches visant à combattre les effets des catastrophes naturelles dans le monde, car, soutient-il, notre responsabilité pour le redressement environnemental est une responsabilité partagée ».

Il en a profité pour prendre l’engagement de déployer tous les efforts nécessaires en faveur de la protection de l’environnement.

Le passage des ouragans et d’autres phénomènes naturels comme le séisme affectent de plus en plus le pays.

Le passage de l’ouragan Irma, les jeudi 7 et vendredi 8 septembre 2017, au large des côtes d’Haïti, avait fait un mort, un disparu et 17 blessés.

Au passage de l’ouragan Maria sur Haïti, notamment dans le Nord, le gouvernement et la Protection civile ont décrété l’alerte orange.

Par ailleurs, le président a aussi soutenu que l’année 2017 marque « incontestablement » la rupture avec l’instabilité qui freine le développement du pays depuis des décennies.

La promulgation, le mardi 19 septembre, du budget 2017-2018 controversé est à la
base d’une intensification des manifestations de rues, émaillées parfois de violences.

Ces nouvelles mobilisations contre le gouvernement, débutées le mercredi 20 septembre se poursuivent jusqu’au samedi 22.

Deux autres journées de grèves viennent d’être annoncées par le secteur des transports publics en Haïti en vue de continuer à contester la loi de finances. [rjl emb gp apr 21/09/2017 13:35]