Rendez-vous Culture

Haïti-Culture : Le roman « Avant que les ombres s’effacent » de Louis Philippe Dalembert, en lice pour le Prix Médicis 2017


mercredi 20 septembre 2017

P-au-P, 20 sept. 2017 [AlterPresse] --- Le romancier haïtien Louis Philippe Dalembert est en lice pour le Prix Médicis 2017, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Dans la première sélection de romans, rendue publique par le Jury du Prix, 14 titres y figurent, dont celui de Dalembert, intitulé « Avant que les ombres s’effacent » et paru aux éditions Sabine Wespieser.

Une deuxième sélection du Médicis sera dévoilée le mardi 26 septembre 2017, puis une troisième et dernière, le lundi 30 octobre 2017, avant la remise des prix le jeudi 9 novembre 2017.

Pour cette année 2017, Dalembert est lauréat de deux prix littéraires : le neuvième Prix Orange du livre et le prix France Bleu/Pages des libraires, à la fin du mois de mai 2017.

Né le 8 décembre 1962, à Port-au-Prince, Dalembert a déjà remporté le Prix Thyde-Monnier de la Société des gens de lettres 2013 et le Prix RFO du livre 1999.

Le Prix littéraire Médicis, fondé par Gala Barbisan et Jean-Pierre Giraudoux, en 1958, a pour mission de primer un roman, un récit, un recueil de nouvelles, en vue de mettre en évidence les talents de son auteur.

Dany Laferrière est le premier Haïtien à avoir remporté le Prix Médicis, en 2009, avec son roman « l’Enigme du retour », paru aux éditions Grasset. [rjl emb rc apr 20/09/2017 09:20]

Voici la liste complète des 14 romans de la première sélection du Prix Médicis 2017 :

- Kaouther Adimi, "Nos richesses" (Seuil)
- Delphine Coulin, "Une fille dans la jungle" (Grasset)
- Louis-Philippe Dalembert, "Avant que les ombres s’effacent" (Sabine Wespieser)
- François-Henri Désérable, "Un certain M. Piekielny" (Gallimard)
- Arthur Dreyfus, "Sans Véronique" (Gallimard)
- Brigitte Giraud, "Un loup pour l’homme" (Flammarion)
- Anne Godard, "Une chance folle" (Minuit)
- Olivier Guez, "La Disparition de Josef Mengele" (Grasset)
- Mahir Guven, "Grand frère" (Philippe Rey)
- Yannick Haenel, "Tiens ferme la couronne" (Gallimard)
- Christophe Honoré, "Ton père" (Mercure de France)
- Jakuta Alikavazovic, "L’avancée de la nuit" (L’Olivier)
- David Lopez, "Fief" (Seuil)
- Chantal Thomas, "Souvenirs de la marée basse" (Seuil)