Perspectives

Haïti-Irma : Des dispositions institutionnelles annoncées avant le passage du puissant ouragan


jeudi 7 septembre 2017

P-au-P, 7 sept. 2017 [AlterPresse] --- A quelques heures du passage du puissant ouragan Irma de catégorie 5 sur Haïti, ce jeudi 7 septembre 2017, plusieurs institutions annoncent des dispositions, notamment pour porter les populations vivant dans des zones à risques de se déplacer.

L’administration communale de Port-au-Prince dit avoir entrepris une intensification de la sensibilisation auprès des populations qui vivent le long du littoral, leur demandant de partir avant qu’il ne soit trop tard, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

La mairie de Port-au-Prince entend poursuivre le curage des principaux ravins et canaux de la capitale, notamment ravine Bois de chêne, ravine Pintade et ravine Nicolas, afin de limiter les inondations qui seraient néfastes pour la population.

Les premières averses orageuses s’abattent, actuellement, sur le département du Nord, indique un bulletin de l’Unité hydrométéorologique (Uhm), consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

Dans la matinée de ce jeudi 7 septembre 2017, Irma se déplace toujours dans la direction Ouest/Nord-Ouest avec une augmentation dans sa vitesse de déplacement, évaluée à 28 km/h.

Irma maintient sa forte capacité pluviométrique allant de 200 à 300 mm par endroits et pouvant causer de sévères inondations, des coulées de boues et des éboulements.

Les autorités municipales affirment que les volontaires du Comité communal de la Protection civile de Port-au-Prince seront mobilisés pendant et après le passage de l’ouragan afin de porter aide et assistance aux victimes éventuelles.

L’administration communale indique que la ligne spéciale 2210-1010 est disponible pour les habitants désireux d’avoir l’aide de la Mairie durant le passage de l’ouragan Irma.

La Direction générale de l’électricité d’Haïti (Edh) informe la population des dispositions prises en conseil de direction en vue du passage de l’ouragan Irma, les jeudi 7 et vendredi 8 septembre 2017.

L’Edh a tenu à rappeler à la population toute entière qu’il est dangereux d’intervenir sur le réseau durant, pendant et après le passage de l’ouragan, sans autorisation.

Une cellule d’urgence, un centre d’appel ainsi que des équipes d’urgence sont mobilisés, indique l’institution qui invite la population à signaler toutes pannes et anomalies sur le réseau.

Plusieurs organisations non gouvernementales (Ong) œuvrant dans le domaine humanitaire disent se tenir prêtes à intervenir à l’occasion du passage de l’ouragan Irma.

L’organisation Food for the Poor informe s’être adressée aux différentes délégations départementales du Nord, Nord-Est, Nord-Ouest, de l’Artibonite et du Plateau central ainsi qu’aux maires des différentes communes concernées par le passage du phénomène, dont Cap Haïtien, Gonaïves, Port-de-Paix, Hinche et Fort-Liberté, qui ont fait part, dit-elle, des différents besoins en matière de préparation.

L’Organisation internationale World Vision indique avoir renforcé sa stratégie d’intervention depuis le passage de l’ouragan Matthew les 3 et 4 octobre 2016.

L’Ong affirme avoir établi une stratégie spéciale pour les enfants qui pourraient être séparés de leurs parents.

Dans un communiqué de presse en date du mercredi 6 septembre 2017, le Fonds des nations-unies pour l’enfance (Unicef) appelle à la protection des enfants à l’arrivée de l’ouragan Irma.

Selon l’Unicef, les enfants constituent la catégorie qui est la plus vulnérable en cas de situation d’urgence.

L’Unicef, à travers son outil U-Report, compte informer des centaines de jeunes qui, pour la plupart, habitent les zones à risques sur la façon dont ils doivent se préparer avant, pendant et après le passage de l’ouragan.

La directrice régionale de l’Unicef en Amérique latine et dans les Caraïbes a insisté sur l’intérêt d’informer et de préparer la population afin d’éviter que les personnes les plus vulnérables soient victimes.

L’ambassade d’Haïti en République Dominicaine a passé des consignes de sécurité aux ressortissants haïtiens et les informe qu’une cellule d’urgence composée de fonctionnaires diplomatiques a été créée pour répondre aux besoins.

Plusieurs missions diplomatiques en Haïti ont exhorté leurs ressortissants à la prudence.

L’ambassade des États-Unis à Port-au-Prince a demandé à tous les Américains qui n’ont aucune obligation de rester dans le pays de partir avec leurs familles. [am emb gp apr 07/09/2017 12 :15]

Photo logo : Image satellite de la Nasa, saisie vers 1:45PM (heure locale)