A travers Haiti

Haïti : Des dispositions annoncées à l’occasion du passage du puissant ouragan Irma

Vives inquiétudes dans le Nord
mercredi 6 septembre 2017

P-au-P et Cap-Haïtien, 06 sept. 2017 [AlterPresse] --- Un ensemble de dispositions sont adoptées par le gouvernement actuel pour faire face à l’éventuel passage, en Haïti, du puissant ouragan Irma, prévu ce jeudi 7 septembre 2017.

À part les 793 abris provisoires disponibles dans 7 départements du pays, aucun décompte n’a encore été fait, à ce niveau, pour les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes (Sud-Ouest), rudement affectés par l’ouragan Matthew, les 3 et 4 octobre 2016.

18 mille volontaires de la Croix-Rouge haïtienne et de la protection civile seront mobilisés, en support aux agents de la Police nationale d’Haïti (Pnh) et du corps de génie militaire.

Des campagnes de sensibilisation et communication sont en cours à travers les médias.

Accompagné du commandant en chef de la police nationale, le premier ministre Jack Guy Lafontant, a visité, ce mercredi 6 septembre 2017, le Centre de renseignements opérationnel (Cro), afin de s’assurer de l’exécution des décisions adoptées en conseil de gouvernement, relatives au passage éventuel du cyclone Irma sur le pays.

Tous les policiers des dix départements géographiques du pays sont informés qu’ils doivent regagner leurs postes, le plus vite que possible, et rester mobilisés, jusqu’à nouvel ordre, pour venir en aide à la population, le cas échéant, tente de rassurer la Direction générale de la Pnh, dans une note circulaire.

Les policiers du Corps des sapeurs-pompiers et les secouristes, en particulier, se rendront disponibles à toutes éventualités, promet-elle.

Pour sa part, le titulaire du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (Mict), Max Rudolph Saint-Albin, poursuit une tournée des médias, pour sensibiliser la population autour des dispositions du gouvernement en lien avec le passage de l’ouragan.

Un conseil de gouvernement extraordinaire a eu lieu, la veille, en vue de finaliser les dispositions urgentes à mettre en œuvre avant, pendant et après le passage éventuel du cyclone Irma sur le pays.

Vives inquiétudes dans le Nord

Les habitantes et habitants dans le département du Nord se plaignent des faibles dispositions, prises à l’approche de l’ouragan Irma, rapporte la correspondante d’AlterPresse Wedlyne Jacques.

Les ressources financières et matérielles nécessaires ne seraient pas encore pleinement disponibles pour rendre opérationnel le Centre d’opérations d’urgence départemental (Coud), déplore le coordonnateur technique de la Protection civile, Jean Henry Petit, dans un entretien accordé à AlterPresse.

Il y a une absence de carburants pour faire fonctionner la génératrice du centre en cas de coupure du courant électrique, rapporte Petit.

Des instructions ont été passées, au niveau de la direction des collectivités territoriales, afin de mettre des moyens financiers, variant entre 300 et 500 mille gourdes (Ndlr : US $ 1.00 = 64.00 gourdes ; 1 euro = 80.00 gourdes ; 1 pesodominicain = 1.60 gourde aujourd’hui), à disposition des mairies, avait annoncé Max Rudolph Saint-Albin, lors d’une conférence de presse à Port-au-Prince, le mardi 5 septembre 2017.

Plus de 200 abris provisoires sont disponibles pour accueillir d’éventuelles personnes déplacées et victimes, durant le passage du cyclone, dans le département de l’Artibonite, où des cellules d’urgence ont été activées dans différentes communes.

Plusieurs centaines de brigadiers volontaires et d’agents de la Protection civile seraient également mobilisés.

Des équipements, comme des matelas et autres, seraient en train d’être acheminés vers des lieux de stockage pour être distribués au moment opportun.

Une intensification des activités de sensibilisation à travers les médias et des travaux de curage de certains ravins, notamment dans les quartiers de Champin, Belotes et Camfort (au Cap-Haïtien) sont en cours.

Des mobiles d’agents de la Protection civile effectuent également des tournées de sensibilisation de proximité, à l’aide de mégaphones au niveau de 19 communes.

Toutes les activités de cabotage, d’embarcation et de pêche sont interdites dans le Nord.

Les vagues peuvent atteindre jusqu’à 39 pieds de hauteur, sur les côtes Nord, un département géographique qui risque d’être très affecté par le passage du cyclone Irma. [emb/wj gp apr 06/09/2017 14:55]