Développement durable

Haïti-Tremblement de terre : Une recrudescence des activités sismiques dans les Nippes, alerte l’Uts

Près de 46 événements sismiques, entre le 3 septembre 2015 et le 20 août 2017, dans les Nippes
mercredi 23 août 2017

P-au-P, 23 août 2017 [AlterPresse] --- Deux secousses telluriques, de magnitude comprise entre 2 et 3, ont été ressenties dans la matinée du mercredi 16 août 2017 et dans l’après-midi du dimanche 20 août 2017 à Anse-à-Veau (département des Nippes, une partie du Sud-Ouest d’Haïti).

Cette information est confirmée par un bulletin de l’Unité technique de sismologie (Uts), en date du lundi 21 août 2017, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Une secousse était également enregistrée, toujours à Anse-à-veau, dans la soirée du vendredi 16 juin 2017.

« Un séisme de magnitude 6, survenu le 27 octobre 1952 à 11:20 pm, suivi de répliques jusqu’en mars 1953, eut à détruire la ville d’Anse-a-Veau », rappelle l’Uts à l’attention de la population.

« 63 ans plus tard (1952-2015), les énergies, accumulées dans les failles actives (du département des Nippes), semblent sortir de leur hibernation, puisque près de 43 événements sismiques se sont produits, entre le 3 septembre 2015 et le 4 janvier 2016 », met-elle en garde.

Une secousse, de magnitude 4.06 sur l’échelle de Richter, survenue dans la soirée du 13 octobre 2015, à Anse-a-Veau, avait créé une grande panique dans la population. Elle avait été ressentie à Petite Rivière de Nippes, à Baconnois et à Arnaud.

Le tremblement de terre du 13 octobre 2015 a été localisé à 4 km de profondeur et son épicentre situé à 9 km en mer au nord de la ville d’Anse-à-Veau.

Face à ces menaces sismiques, l’Uts exhorte, de nouveau, la population à respecter les normes de construction parasismique et à avoir des comportements appropriés avant, pendant et après un tremblement de terre.

Les tremblements de terre ne sont pas (encore) prédictibles. Ils peuvent survenir à n’importe quel moment, rappelle l’Unité technique de sismologie.

Hormis les départements de l’Artibonite et du Plateau central, huit départements géographiques sur dix sont sous menace d’un tremblement de terre, avait prévenu l’ingénieur géologue Claude Preptit, directeur général du Bureau des mines et de l’énergie (Bme), lors d’une conférence-débat, le 13 janvier 2017 (à l’occasion du septième anniversaire du tremblement de terre dévastateur du 12 janvier 2010 en Haïti).

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 avait fait environ 300 mille morts et d’énormes dégâts matériels. [jd emb rc apr 23/08/2017 11:10]