Dépêches

Haïti-Presse : Indignation du Cedh, après les menaces de mort du maire Gabriel Fortuné contre le journaliste Jean Nazaire Jeanty


jeudi 10 août 2017

P-au-P, 10 août 2017 [AlterPresse] --- Le Centre œcuménique des droits humains (Cedh) se dit indigné, face aux menaces de mort proférées par le maire principal de la ville des Cayes (Sud), Jean Gabriel Fortuné, à l’encontre du correspondant de la radio privée Caraïbes f.m, dans la ville des Cayes, Jean Nazaire Jeanty.

Le Cedh appelle le peuple haïtien à continuer le combat pour le respect de ses droits, tout en exhortant les dirigeantes et dirigeants à éviter « l’ivresse du pouvoir », dans une note de protestation et de mise en garde, transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Il exhorte les dirigeantes et dirigeants « à tirer leçon de l’histoire et des déconvenues de toutes celles et de tous ceux, qui croyaient, pendant un certain temps, être au-dessus de tous les principes démocratiques ».

Fortuné a proféré ces menaces de mort, contre le journaliste Jeanty, après la diffusion, par ce dernier, d’un reportage, relatant la présence d’ordures sur la plage Gelée (à proximité des Cayes), où est prévu, du samedi 12 au mardi 15 août 2017, un festival à l’occasion de la fête Notre-Dame de l’Assomption de l’église catholique romaine en Haïti

« De tels propos, de la part d’un élu, ne doivent pas être tolérés », souligne le Centre œcuménique des droits humains, rappelant combien la liberté de la presse est un droit humain fondamental, consacré par plusieurs instruments internationaux, dont Haïti est signataire.

Le peuple haïtien s’est battu et s’est sacrifié (a consenti d’immenses efforts), en vue de conquérir ces droits, confisqués par le pouvoir dictatorial des Duvalier.

Plusieurs autres associations de défense et de promotion des droits de humains, dont l’Association des journalistes haïtiens (Ajh), l’Association nationale des médias haïtiens (Anmh), l’Association des médias indépendants d’Haïti (Amih), ont vivement condamné les menaces de mort de Jean Gabriel Fortuné à l’encontre du journaliste Jean Nazaire Jeanty.

De son côté, le journaliste Jeanty a porté plainte contre le maire Fortuné, qui, par la suite, a reçu, par correspondance, une invitation du commissaire du gouvernement, près le tribunal civil des Cayes, Bergeaud Raymond, pour se présenter devant le parquet du tribunal civil des Cayes, le lundi 21 août 2017. [apr 10/08/2017 15:15]