Dépêches

Haïti : La proposition de loi sur l’exploitation minière, un « véritable danger », selon le Collectif justice mines


lundi 24 juillet 2017

P-au-P, 24 juil. 2017 [AlterPresse] --- La proposition de loi sur l’exploitation minière, déposée au parlement haïtien, constitue un « véritable danger », estime le Kolektif jistis min (Collectif justice mines, sigle en créole : Kjm), dans une note de presse transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Cette proposition de loi qui aurait retiré le pouvoir de contrôle du parlement sur les activités d’exploitation favoriserait la corruption, indique le Kjm.

Le secrétaire général du sénat, Dr Rony Gilot confirme qu’une proposition de loi sur l’exploitation des mines a été effectivement soumise au sénat de la république par le sénateur du Sud, Hervé Fourcand.

Le Kjm appelle le peuple haïtien à bloquer cette proposition de loi qui « viserait à détruire le pays notamment l’environnement et les personnes démunies ».

Il appelle également les communautés, les organisations et les citoyens conséquents à se mobiliser afin de forcer les autorités de l’État ainsi que les compagnies à faire marche arrière sur cette proposition.

« L’exploitation apporte la destruction économique, environnementale ainsi que la destruction de l’écosystème », signale-t-il.

Elle entraîne aussi la faim, le chômage, la misère et la souffrance dans tous les pays où il y a exploitation des mines, notamment chez les travailleurs et les paysans.

Les eaux de sources, rivières et des puits d’Haïti risquent de sécher et d’être contaminées à cause des produits chimiques comme le plomb et le mercure, utilisés lors des opérations d’exploitation des mines.

L’organisation dénonce un ensemble de compagnies minières qui voudraient détourner l’attention des habitants de diverses communautés en leur faisant croire que l’exploitation peut changer leurs conditions de vie.

Le Kjm rappelle que tous les permis de prospection des compagnies minières ont expiré.

« D’après la loi haïtienne, les contrats de prospection sont valables pour une durée de deux ans ». Sans le permis de prospection, les compagnies n’ont pas le droit d’effectuer des travaux de prospection, souligne-t-il.

Le Bureau des mines et de l’énergie avait indiqué en novembre 2016 que Newmont Mining Corporation dispose d’un permis de prospection. [jd emb apr 24/07/2017 14 :00]