Dépêches

Haïti-R.D : Des commerçants et travailleurs haïtiens bloqués sur la frontière


vendredi 14 juillet 2017

P-au-P, 14 juil. 2017 [AlterPresse] --- Les commerçants et travailleurs transfrontaliers haïtiens ont, désormais, besoin d’un passeport valide et d’un visa dominicain pour pouvoir franchir la frontière voisine, indique le Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr), dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

De nombreux commerçants et travailleurs haïtiens se sont vus refuser l’accès en territoire voisin, le jeudi 13 juillet, à Ouanaminthe/Dajabon (Nord-Est), en essayant de traverser la frontière dominicaine pour vaquer à leurs activités habituelles.

Celles et ceux qui ne répondent aux nouvelles exigences du gouvernement dominicain ont été totalement bloqués à Anse-à-Pitres/Pedernales (Sud-est), Savane Bombe/Cacica (Cornillon/Grand-Bois).

Certains, qui ont voulu contrer le nouveau principe, ont même été molestés par des agents de la police haïtienne, rapporte le Garr.

La situation est la même au niveau de Carisal/Elias Piñas (Centre), où des travailleurs et commerçants se voient refuser le passage.

La mesure, entrée en vigueur depuis le 11 juillet 2017, serait adoptée par les autorités dominicaines sans consultation avec le gouvernement haïtien.

Seuls les ressortissants haïtiens ayant un passeport valide muni d’un visa dominicain ou d’une carte de régularisation du Plan national de régularisation des étrangers (Pnre) ont l’autorisation de traverser la frontière.

Au total, 1, 094 migrants haïtiens ont été reconduits du 1er au 12 juillet 2017. Parmi eux, on retrouve 1, 008 hommes, 37 femmes et 49 mineurs.

Des commercants déjà sur place auraient même été arrêtés et auraient passé la nuit dans la prison de Haina en territoire voisin avant d’être reconduits à Haïti.

Le Garr déclare avoir assisté 237 des personnes reconduites en Haïti depuis l’adoption de cette nouvelle mesure.

30, 486 ressortissantes et ressortissants haïtiens ont été contraints de traverser la frontière haïtiano-dominicaine au cours du premier semestre de l’année 2017 (de janvier à juin 2017), avait-t-il rapporté. [rjl emb gp apr 14/07/2017 16 :00]