Rendez-vous Culture

Haïti-Culture : Des hommages à la mémoire de l’éminent poète et écrivain Claude Clément Pierre


vendredi 7 juillet 2017

P-au-P, 07 juil. 2017 [AlterPresse] --- Des institutions projettent d’organiser des soirées d’hommage parallèles, ce vendredi 7 juillet 2017, pour saluer la mémoire de l’éminent poète Claude Clément Pierre, décédé à l’âge de 76 ans, le samedi 24 juin 2017, à Ottawa, au Canada, des suites d’une maladie rare.

Des activités culturelles annoncées par l’Académie du Créole haïtien (Aka) ainsi que le Ministère de la culture et de la communication se tiendront en l’honneur du défunt dans les jardins du Musée du panthéon national d’Haïti (Mupanah), au Champs de Mars, non loin du Palais national, en ruine depuis après le séisme destructeur du 12 janvier 2010.

Des témoignages sur la vie et l’œuvre du défunt, des lectures de textes et des projections de photos de souvenir seront au menu de cette veillée.

Y prendront part, entre autres, les parents, les amis, les camarades de l’Académicien, les professeurs et les étudiants de la Faculté linguistique appliquée (Fla), le personnel de la Secrétairerie d’État à l’alphabétisation (Sea) ainsi que d’autres représentants d’institutions.

« Claude Pierre, l’académicien, le poète, l’écrivain, le professeur d’université, nous a laissé mais ses œuvres, le souffle de ses idées resteront toujours présents dans nos esprits », souligne l’Aka, dans une note de presse en date du 4 juillet 2017, transmise à AlterPresse.

Le centre culturel Anne-Marie Morisset, pour sa part, organise, ce vendredi 7 juillet, une soirée d’hommage en mémoire de Pierre, avec comme invités spéciaux le musicien Syto Cavé et d’autres artistes dont Herby François.

Dans la même soirée, une célébration culturelle sera réalisée à Ottawa par la famille de l’Académicien pour honorer sa vie.

Les funérailles de Pierre, né le 28 février 1941 à Corail (Grande Anse, une partie du Sud-Ouest d’Haïti), seront chantées dans la matinée du samedi 8 juillet 2017 à l’église Sainte Marie, à Ontario (Canada).

Les cendres de l’académicien seront envoyées, en Haïti, au cours du mois d’août 2017.

Auteur d’une dizaine de recueils de poèmes, Pierre a été récipiendaire de plusieurs distinctions, dont le Prix de Poésie de l’Alliance Française, à Ottawa-Hull en 1987, pour « Le coup de l’étrier » et le Prix Joseph D. Charles de la bibliothèque Georges Castera, en Haïti, en 2012, pour « Le voyage inventé » et pour son importante contribution à la promotion de la littérature haïtienne.

Son œuvre poétique est caractérisée par un véritable travail sur le langage et par le parti pris pour des problèmes sociaux et existentiels.

Un des fervents défenseurs de la langue créole, Pierre est considéré, à la fois, comme un poète majeur de la littérature haïtienne, un critique littéraire et un linguiste spécialiste de la sémiotique, discipline qu’il enseignait depuis plus de 30 ans à l’Ueh.

Sa mort a constitué une grande perte pour les milieux littéraires et académiques. [jep apr 07//07/2017 11:50]