Développement durable

Santé : Vers l’éradication de l’épidémie du choléra en Haïti d’ici fin 2018

Diminution, à moins de 100 cas par semaine, de l’incidence de l’épidémie du choléra, selon le Mspp
mercredi 5 juillet 2017

P-au-P, 04 juil. 2017 [AlterPresse] --- Le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp) réitère sa détermination d’éradiquer l’épidémie de choléra dans le pays, d’ici la fin du mois de décembre 2018.

En se basant sur les résultats, obtenus avec la mise en application de nouvelles stratégies, il est très probable que, d’ici décembre 2018, il n’y ait plus de choléra en Haïti, tente de rassurer le coordonnateur national de la lutte contre le choléra, le docteur Donald François, joint au téléphone par l’agence en ligne AlterPresse.

Grâce à des activités stratégiques bien définies, l’incidence de l’épidémie du choléra a diminué à moins de 100 cas par semaine, indique-t-il.

Dr. Donald François applaudit l’aspect positif des activités, réalisées par le Mspp, comme la vaccination, qui constitue l’un des éléments ayant contribué à la diminution des cas de choléra.

Selon les statistiques, au Mspp, quatre départements géographiques, dont le Sud, le Sud-Est, le Nord-Est et le Nord d’Haïti, seraient dépourvus de choléra.

La majorité des cas recensés se retrouvent dans le département de l’Ouest, plus particulièrement dans la commune de Port-au-Prince.

Des actions de lutte contre la maladie sont en train d’être menées dans 9 communes du département de l’Ouest, informe l’unité de lutte contre le choléra au Mspp.

Par ailleurs, le porte-parole du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (Onu), le Français Stéphane Dujarric, avait annoncé de nouveaux efforts pour enrayer l’avancée du choléra en Haïti.

Une campagne de vaccination contre le choléra - menée, en novembre 2016 par le Ministère haïtien de la santé publique et de la population - a été soutenue par les branches, en Haïti, de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

Elle a permis de vacciner 729 mille personnes dans 16 communes de la Grande Anse (une partie du Sud-Ouest) et du Sud, soit une couverture vaccinale moyenne de 90% dans ces deux départements géographiques.

Dans une note de plaidoyer, en date du 7 novembre 2016, plusieurs institutions et personnalités avaient recommandé une réorientation de la campagne de vaccination contre le choléra, pour qu’elle soit plus efficace.

Introduite en Haïti, en octobre 2010, à partir d’une base de casques bleus du Népal à Mirebalais (département du Plateau central), l’épidémie du choléra a déjà fait plus de 10 mille morts sur le territoire national. [jep emb rc apr 4/07/2017 16:20]