Dépêches

Haïti-Coopération : Signature d’un accord de 8 millions d’euros en appui au 3e cycle et au secondaire


vendredi 30 juin 2017

P-au-P, 30 juin 2017 [AlterPresse] --- Les Ministères de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), de l’économie et des finances (Mef) et l’Agence française de développement (Afd) ont signé, le jeudi 29 juin 2017, un accord de financement d’un montant de 8 millions d’euros (Ndlr : US $ 1.00 = 65.00 gourdes ; 1 euro = 78.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui), en vue d’une éducation citoyenne et tournée vers l’avenir.

« Ce nouvel accord est une concrétisation supplémentaire de l’engagement bilatéral de haut niveau, pour une coopération renforcée dans le domaine de l’éducation, qui avait été décidé lors de la visite présidentielle du 12 mai 2015 », indique un communiqué de l’ambassade de France en Haïti, transmis à l’agence en ligne AlterPresse.

Ce nouvel accord du 29 juin 2017 se concentre sur l’amélioration de la qualité de l’éducation au niveau du 3e cycle et du secondaire.

Il vise également à concrétiser une école fondamentale de neuf années obligatoires, qui soit bien articulée au cycle secondaire ainsi qu’aux autres débouchés, offerts aux élèves.

L’accord du jeudi 29 juin 2017 s’inscrit dans le cadre du projet Nectar, qui a été élaboré dans la droite ligne de la réforme de Joseph Claude Bernard, plus connu sous le nom de Joseph C. Bernard (Ndlr : ancien ministre de l’éducation nationale, du 20 avril 1979 au 12 juillet 1982 / né le 4 juin1917 à Jérémie et décédé, à l’âge de 87 ans, le 14 mars 2005, à Delmas) qui constitue, selon les responsables, l’épine dorsale de la politique du Menfp, depuis plusieurs décennies, afin d’aider à tirer le meilleur de la jeunesse d’Haïti.

Le directeur général de l’Afd, Philippe Bauduin, estime que son institution s’aligne résolument sur les priorités haïtiennes.

Le Menfp a souhaité que la valeur ajoutée de cet appui financier se concentre sur une partie du système éducatif « peu appuyée par d’autres partenaires ».

Un des principaux objectifs du projet Nectar est de faire du 3e cycle fondamental un véritable cycle terminal diversifié, conduisant à la vie active, la formation professionnelle ou la poursuite d’études. [jd emb gp apr 30/06/2017 14:20]