A travers Haiti

Haïti-Agriculture : La Platfòm rezistans peyizan Latibonit, sceptique face à la caravane de Jovenel Moïse


jeudi 29 juin 2017

Petite Rivière de l’Artibonite (Haïti), 29 juin 2017 [AlterPresse] --- La Platfòm rezistans peyizan Latibonit (Plateforme de résistance des paysannes et paysans de l’Artibonite) exprime des doutes, quant à des résultats probants de la caravane prévue, à partir du samedi 1er juillet 2017, dans le grand Sud d’Haïti, par le président Jovenel Moïse.

« […] pour être honnête, nous accordons 2.5 sur 10 au gouvernement […] », lance Nicolas Pierre-Louis, membre de cette plateforme, lors d’un entretien téléphonique à l’agence en ligne AlterPresse.

Les travaux, effectués sur de nombreuses routes agricoles dans l’Artibonite, ne sont que cosmétiques, relève la Platfòm rezistans peyizan Latibonit.

« Nous autres, du côté de Petite Rivière de l’Artibonite, les seuls effets, que nous ressentons (de la caravane), sont le curage des canaux et la réhabilitation des routes dans le grand système ».

« Le sol de l’Artibonite est très instable […] les couches de terre, déposées sur certaines de ces routes, sont très minces. Ces routes agricoles ne tiendront pas plus de 6 mois, à moins d’être régulièrement entretenues », prévient la Platfòm rezistans peyizan Latibonit.

La seule vraie force de la caravane est la propagande mise en relief, estime la Platfòm rezistans peyizan Latibonit, qui dénonce le manque de modernité dans les techniques, utilisées pour le curage des canaux d’irrigation.

Certains canaux ont tout simplement été désherbés, tandis que, depuis lors, d’autres sont déjà ré-encombrés.

« Si la banque agricole existe, elle sera au profit du gouvernement […] Le prix de l’’engrais se situe toujours entre 1 mille 500 et 1 mille 700 gourdes […] », se plaignent les planteurs de l’Artibonite face à la hausse des prix de cet intrant agricole.

À qui profitera la distribution des 500 carreaux de terre, annoncée par le président de la république ? Est-ce aux planteurs dans la Vallée de l’Artibonite ou au secteur privé ?, s’interroge plus d’un, selon la Platfòm rezistans peyizan Latibonit, très sceptique vis-à-vis de la réforme foncière du gouvernement.

Après son lancement, dans le département de l’Artibonite, le lundi 1er mai 2017, la caravane de Jovenel Moïse entend, maintenant, toucher le Sud, les Nippes et la Grande Anse (Sud-Ouest), trois départements les plus sévèrement touchés par le cyclone Matthew, les lundi 3 et mardi 4 octobre 2016.

Un montant de 3 milliards 500 millions de gourdes serait alloué à la caravane pour le grand Sud d’Haïti, alors que le budget était de 197 millions de gourdes pour l’Artibonite (Ndlr : US $ 1.00 = 65.00 gourdes ; 1 euro = 78.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui).

En prélude au lancement de la caravane dans le grand Sud d’Haïti, les 4 porte-parole de la présidence (Lucien Jura, Avenide Joseph, Tamara Orion et Martine Denis Chandler) ont présenté, le mercredi 28 juin 2017, un rapport partiel de l’exécutif sur les démarches (de la carvane présidentielle) en cours.

43 kilomètres de canaux de drainage ont été curés, sur 87 prévus initialement, selon ce rapport partiel.

185 kilomètres de canaux d’irrigation ont été curés, sur 197 prévus, alors que 113 kilomètres de pistes agricoles ont été réhabilités contre 100 prévus initialement.

196,7 kilomètres de remparts de protection de berge ont aussi été érigés, contre 50 kilomètres initialement prévus, informe l’ancienne journaliste Avenide Joseph. [am emb rc apr 29/06/2017 14:55]