A travers Haiti

Haïti-Délimitation territoriale : Mésentente entre le Mict et des Conseils de citoyens sur la gestion des communes nouvellement créées, dont Liancourt


jeudi 29 juin 2017

Liancourt (Artibonite, Haïti), 28 juin 2017 [AlterPresse] --- Des habitants de la commune de Liancourt (département de l’Artibonite) dénoncent une tentative du directeur général du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (Mict), Fednel Monchéry, de remplacer, de force, les membres de la commission chargée d’administrer ces dites communes, selon les témoignages recueillis par l’agence en ligne AlterPresse.

Ces habitants de Liancourt disent craindre que les problèmes de délimitation territoriale refassent surface dans la zone, vu que le Mict voudrait, à tout prix, contrôler ces communes, en faisant placer des bases de l’organisation politique Repons peyizan dans ces communes.

Des démarches sont en train d’être entamées, en vue de porter le directeur général du Mict à abandonner ce projet.

« Le directeur du Mict, Fednel Monchéry, et le directeur des collectivités territoriales, Rutland Anglade, ont organisé (le mercredi 14 juin 2017) une rencontre dans la commune de Liancourt, sans tenir compte de cette commission », rapporte Edrick Joris, porte-parole du Groupe des six communes nouvellement créées.

Monchéry projetterait de remplacer les membres de la commission par des sympathisants de Repons peyizan, met-il en garde.

Il ne s’agit pas de commission, mais de « Conseils de citoyennes et citoyens », tient à souligner le responsable de communication au Mict, Albert Moléon, joint au téléphone par AlterPresse.

« Logiquement, un directeur du Mict ne pourrait pas casser une décision, prise par un arrêté présidentiel », explique Moléon.

Le Mict a un personnel supplétif, dont des techniciens, pour accompagner chaque Conseil de citoyennes et citoyens, à la différence des commissions, qui ne sont pas constituées de la même manière, indique-t-il.

Le Mict aurait reçu des plaintes contre certains « Conseils de citoyennes et citoyens », qui auraient perçu des taxes sur des habitantes et habitants.

Puisque ces Conseils de citoyennes et citoyens n’étaient pas habilités à gérer des fonds de l’État, des décisions ont été prises, en conséquence, pour faire transiter la subvention du Mict par la délégation départementale (de l’Artibonite), fait savoir le responsable de communication au Mict.

Les Conseils de citoyennes et citoyens des communes de Liancourt et Montrouis déposeront, désormais, leurs projets à la délégation départementale de l’Artibonite.

Accompagné du directeur des collectivités territoriales, Ruthland Anglade, et d’un membre du cabinet du titulaire du Mict, Dr Ely Thelot Fils, le directeur général de cette institution, Fednel Monchéry, a effectué une visite de terrain à Liancourt et Montrouis, le mercredi 14 juin 2017, afin d’évaluer ces nouvelles structures territoriales.

L’objectif de cette visite serait également de rassurer la population quant à l’appui du Mict à la structuration et la normalisation de ces nouvelles communes, créées par un décret de l’année 2015.

Au cours de ce déplacement, la délégation s’est entretenue avec les groupes organisés, les notables et les « Conseils de citoyennes et citoyens », au niveau de ces deux nouvelles municipalités, Liancourt et Montrouis, constituées par le décret de juillet 2015, mais dont les structures ne sont, à date, pas opérationnelles.

Cette démarche visait également à passer des consignes, claires et précises, afin de corriger certaines anomalies, dénoncées par les communautés locales et ayant rapport à la perception de redevances, ne relevant pas des compétences des « Conseils de citoyennes et citoyens », installés, en décembre 2016, pour jeter les bases de l’opérationnalisation de ces dites communes.

La commission, en charge des nouvelles communes, a pour mission d’identifier des sources de revenus, en vue de leur fonctionnement, insiste Joris.

Elle devrait aussi initier des démarches, en vue de mettre sur pied un appareil administratif et des services, capables de répondre aux besoins des citoyennes et des citoyens, entre autres.

Cette commission a été mise sur pied, le 30 décembre 2016, par l’ancien président provisoire, Jocelerme Privert (14 février 2016 - 7 février 2017), ainsi que le titulaire du Mict d’alors, François Anick Joseph.

Les nouvelles communes ont été créées par décret présidentiel, en date du 22 juillet 2015, sous l’ancienne administration de l’ex-président Joseph Michel Martelly.

Il s’agit de Liancourt (1re section communale de Liancourt, dans la commune de Verrettes), de Lapointe (2e section communale de Lapointe, dans la commune de Port-de-Paix), de Baptiste (Quartier Baptiste de la 1re section communale Renthe-Mathé (dans la commune de Belladère), des Arcadins (dans l’arrondissement de Saint-Marc) et de Mafranc (7e section communale de Marfranc, dans la commune de Jérémie).

Enclenchés depuis 2015, des mouvements violents se sont poursuivis à l’Arcahaie, le lundi 6 mars 2017, en ce qui concerne le projet de délimitation territoriale, qui élève Montrouis au rang de commune à part entière, suivant un décret publié le 22 octobre 2015 sous la présidence d’alors de Michel Martelly et du premier ministre Evans Paul.

Une dizaine de blessés, quatre véhicules incendiés, 20 autres gravement endommagés ont été enregistrés lors de ces troubles de mars 2017. [jep emb rc apr 28/06/2017 15 :45]