Espace Femmes

Le juge à la Cour de Cassation, Kesner Michel Thermesi, plaide en faveur d’une meilleure intégration des femmes dans la justice en Haïti


mercredi 21 juin 2017

P-au-P, 20 juin 2017 [AlterPresse] --- Kesner Michel Thermesi, un des juges à la Cour de cassation, dans la république d’Haïti, préconise une meilleure intégration des femmes au niveau des appareils judiciaires, notamment de la magistrature suprême.

En prélude à la célébration des 200 ans de la Cour de cassation (23 octobre 1817 - 23 octobre 2017), Thermesi exhorte les femmes à se former et à opter pour la magistrature, qui nécessite une licence en droit, en marge d’un point de presse, tenu ce mardi 20 juin 2017 et auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Sur les 12 membres, qui composent la Cour de cassation, ayant pour mission d’examiner, entre autres, les décisions rendues par les autres tribunaux, on ne retrouve qu’une seule femme juge, déplore-t-il.

Toutefois, Thermesi a tenu à souligner des changements positifs, constatés au niveau de la justice.

Il cite la création de l’Ecole de la magistrature, qui n’existait pas auparavant.

« Il n’y avait pas une loi pour régulariser le statut d’un magistrat. Autrefois, l’intégration se faisait directement. Maintenant, c’est diffèrent ».

À travers des lois, comme celles du 13 novembre 2007, du 15 novembre 2007 et du 27 novembre 2007, les autorités essaient de moderniser la justice pour la faire progresser, soutient-il.

De nouvelles lois et décrets ont été pris pour régir la justice, rappelle-t-il, profitant pour annoncer diverses activités pour marquer les 200 ans de la création de la Cour de cassation.

Des conférences, avec des intervenantes / intervenants, haïtiens et étrangers, des expositions de photos et de toges, des visites guidées, des publications de livres et d’arrêts de la Cour de cassation, seront au menu des activités, annoncées durant les mois de juillet et d’octobre 2017.

Le président Jovenel Moïse, l’ex président Joseph Michel Martelly (14 mai 2011 - 7 février 2016) et des sénateurs sont attendus à une messe d’action de grâces, prévue le jeudi 22 juin 2017 à la Cour de cassation.

Ces activités prendront fin le lundi 23 octobre 2017, par un gala culturel avec des artistes haïtiens invités, comme Erol Josué, Emmeline Michel, Boulot Valcourt et Jean Jean Roosevelt.

Crée en 1817 par la Constitution de 1816, le tribunal de cassation allait devenir la Cour de cassation en 1950. [bd emb rc apr 20/06/2017 15:40]